4 plantes pour soulager les articulations
Sommaire

Harpagophytum : redonner de la souplesse à l’articulation

Cette plante (Radix Harpagophytum Procumbens) qui nous vient d’Afrique du sud, du désert du Kalahari, est connue de longue date par les namibiens pour son action anti douleur. Cette racine aussi appelée « griffe du diable », comprend de nombreux composants dont on ne peut déterminer celui d’entre eux qui est réellement anti inflammatoire et antalgique. Mais l’ensemble de la plante l’est, en supprimant l’inflammation articulaire, elle redonne de la souplesse à une articulation ankylosée.

On peut utiliser la plante :

  • en décoction : on met dans un demi litre d’eau froide 1 cuillérée à soupe de racine en poudre, on porte à ébullition, on laisse bouillir 5 minutes. Puis on laisse infuser 10 minutes, on boit cette préparation dans la journée pendant une à deux semaines tant que durent les douleurs articulaires.
  • On trouve également l’harpagophytum en gélules.

Bambou : consolider les os

De son nom scientifique Bambousa arundinacea, le bambou est présent dans toute l’Asie sous forme spontanée ou cultivée. Le bambou n’est pas seulement utilisé pour fabriquer des meubles, des maisons, des équipements routiers, mais ses feuilles sont aussi considérées comme diurétiques et anti inflammatoires.

Il s’avère également une vraie mine végétale de silice avec une très forte concentration minérale. Contenant également du potassium, du fer, du calcium, il permet ainsi de réparer vite et bien une fracture. La silice permet en effet une assimilation optimale du phosphore qui, en équilibre avec le calcium, donne toute sa puissance à l’os.

Anti inflammatoire, il va combattre efficacement les rhumatismes et donc soulager les douleurs articulaires comme dans l’arthrose ou l’arthrite .

Par ailleurs le bambou rend solides des ongles ou des cheveux déficients.

On le prendra de préférence en gélule selon les posologies recommandées par le laboratoire.

Attention ! Ces 4 plantes ne sont pas indiquées pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :