5 choses dangereuses que peut révéler votre frottis

© Istock

Le frottis est recommandé tous les trois ans, après deux frottis normaux espacés d’un an chez les femmes de 25 à 64 ans. Le Dr Morgane Perrin, chef de Clinique-Assistant du service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital Lariboisière, détaille les résultats possibles de cet examen.

Publicité

Frottis L-SIL ou H-SIL : l'indication préoccupante

Il s’agit certainement de l’indication la plus préoccupante suite aux résultats d’un frottis de dépistage. L’examen peut révéler des modifications des cellules du tissu qui recouvre le col de l’utérus. Dans certains cas ce sont ces anomalies cellulaires qui évoluent vers un cancer. "Les lésions les plus fréquentes affectent l’épithélium malpighien du col de l’utérus et sont situées la plupart du temps sur l’exocol . Elles sont appelées néoplasies cervicales intraépithéliales ou CIN. Ces lésions peuvent exister sous des formes plus ou moins graves. Elles sont ainsi classées en trois grades selon le degré de désorganisation de l’épithélium par les cellules anormales", écrit sur son site internet l’Institut national contre le cancer. Un traitement et un suivi régulier sont alors indispensables. Ces lésions sont générées par le papillomavirus également. Dans le cas d’un frottis L-SIL ou H-SIL, il faut réaliserune colposcopieafin des faire des biopsies. Ces biopsies seront classées en néoplasies… En fonction du grade, il est nécessaire d’opérer ou d’entamer une surveillance rapprochée.