Vive les aliments de fêtes !

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 24 Décembre 2009 : 01h00
Mis à jour le Lundi 03 Décembre 2012 : 15h38
-A +A
Les Fêtes et leurs repas ne sont pas vraiment les catastrophes alimentaires annoncées et redoutées. Les traditionnels aliments sont en fait bourrés de vertus nutritionnelles. Foie gras, fruits de mer, saumon, caviar, chocolat, découvrez leurs bienfaits et consommez-les joyeusement sans culpabilité, ni remords.

Le foie gras

Qu'il soit d'oie ou de canard, la composition nutritionnelle du foie gras est à peu près la même. Son mode de production aussi.

Un foie gras provient d'un volatile génétiquement programmé pour constituer un important stock de graisses dans son foie quand il mange beaucoup. Tous les oiseaux migrateurs font ainsi spontanément des réserves de graisses avant leur migration. C'est probablement en découvrant les énormes foies des oies sauvages ayant migré dans le delta du Nil que les Égyptiens, il y a plus de 5000 ans, eurent l'idée de gaver des oies inventant ainsi ce foie gras qui est une des stars des repas de fêtes.

Comme son nom l'indique clairement, le foie gras est gras ! 44 % de ses calories sont apportés par les lipides, ce qui n'est pas rien.

Mais comme au-delà d'une portion de 50 g de foie gras on se sent à son tour gavé, et que l'on n'en mange pas à chaque repas de la semaine des fêtes, les risques d'overdose de lipides sont limités.

En fait, le foie gras est un aliment santé, tout comme l'huile d'olive.

  • Parce que ses lipides sont constitués essentiellement d'acides gras monoinsaturés complètement bénéfiques pour tout l'appareil cardiovasculaire car ils font baisser le HDL, le mauvais cholestérol.
  • En plus, le foie gras est riche en vitamines B6 et B9 qui, elles aussi, interviennent dans la protection contre la maladie cardiovasculaire.
  • Et, cerise sur le gâteau, le foie gras bat des records en matière de fer !

Les fruits de mer

Sauf si on y est allergique, impossible - heureusement ! - d'échapper au traditionnel plateau de fruits de mer pendant ces fêtes. Il est toujours composé d'huîtres (en majorité), de moules, de bigorneaux, de bulots et de divers crustacés : crevettes grises et roses, tourteau et/ou langoustines.

Tous ces fruits de mer et surtout les coquillages sont d'une folle richesse nutritionnelle :

  • ils regorgent de protéines,
  • de vitamines,
  • de sels minéraux de toutes sortes.

Bigorneaux et bulots sont champions pour le magnésium et le fer. Et comme on en manque souvent, voilà la bonne occasion de refaire le plein.

On dit aussi que les fruits de mer, et surtout les huîtres, sont aphrodisiaques. Même si cela n'est pas vraiment vérifié scientifiquement, c'est toujours bon à prendre, l'effet placebo peut jouer.

Pas de lipides, dans les fruits de mer, ni dans les coquillages, ni dans les crustacés. Ce sont des aliments naturellement légers. Ce qui autorise un peu de beurre, éventuellement, sur le traditionnel pain de seigle qui les accompagne et qui est riche en fibres, autre vertu.

S'il y a des produits à privilégier dans les menus des repas de fêtes, ce sont bien les fruits de mer. Consommez-en souvent lors de cette période plutôt fatigante car ils sont vraiment requinquants.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 24 Décembre 2009 : 01h00
Mis à jour le Lundi 03 Décembre 2012 : 15h38
A lire aussi
Repas de fêtes : on gère diététique et plaisir Publié le 02/12/2015 - 18h00

Prendre quelques kilos, c’est ce que l’on redoute avec cette succession de repas de fêtes. Ca n’est pas une raison pour bouder son plaisir. En fait, la plupart des produits traditionnels sont conformes à la diététique s’ils sont bien gérés. Revue de détails.  

Que savez-vous sur les aliments de fêtes ? Publié le 10/12/2012 - 09h00

Les fêtes approchent et nous allons nous régaler de nombreux mets délicieux : foie gras, saumon, huîtres, langouste, crevettes, chapon, escargots, chocolat, etc.Mais que savez-vous des valeurs nutritionnelles de ces aliments de fêtes et de leurs bienfaits ?

Plus d'articles