Travail en horaires décalés : alimentation désorganisée

Travail en horaires décalés : alimentation désorganisée

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 10 Janvier 2006 : 01h00
Mis à jour le Lundi 24 Avril 2017 : 16h20

Le travail posté désigne le travail en horaires décalés, dont fait partie le travail de nuit. Sur un même poste de travail, plusieurs équipes se relaient en rotations successives. Les conséquences pour la santé et le comportement social peuvent être importantes et souvent prévenues. Le point sur l'alimentation du travailleur « posté ».

© Fotolia

Travail en horaires décalés : conseils pratiques

  • Essayez de vous rapprocher au maximum du rythme des trois repas familiaux réguliers, afin de préserver les relations familiales, de conserver une alimentation diversifiée et de respecter un cycle jour/nuit sur lequel l'organisme est normalement calé.
  • Pas de repas copieux avant d'aller dormir.
  • Prévoir un repas avant le service de nuit.
  • Le temps pour prendre un repas, même sur le lieu de travail, doit être de 30 minutes minimum. Manger trop rapidement favorise les troubles digestifs.
  • Evitez le grignotage entre les repas et les boissons sucrées.
  • En cas de fringale, sélectionnez soigneusement les aliments : des fruits au lieu d'une barre chocolatée par exemple.
  • La collation de nuit peut être maintenue car elle favorise l'éveil. Elle doit cependant comprendre des protéines et des glucides, et peu de graisses.
  • Pas d'alcool bien entendu, mais il faut veiller à une hydratation suffisante (eau, tisane, bouillon), tout en évitant les boissons sucrées.
  • Attention au café : s'il stimule, à haute dose, il peut entraîner des troubles de la digestion, du rythme cardiaque et du sommeil.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 10 Janvier 2006 : 01h00
Mis à jour le Lundi 24 Avril 2017 : 16h20
Source : Centre de recherche et d'informations nutritionnelles CERIN, 2005.
A lire aussi
Travail de nuit et horaires variables : quels risques ?Publié le 23/08/2005 - 00h00

Près de 20% de la population des pays industrialisés exerce une activité professionnelle postée les amenant à travailler de nuit ou à adopter des horaires de travail variables. Les troubles du sommeil constituent une première conséquence de taille.

Travailleurs de nuit : n'oubliez pas les siestes !Publié le 29/09/2008 - 00h00

Le travail de nuit est délétère. Notre organisme n'est pas programmé pour veiller la nuit et dormir la journée. D'ailleurs, de nombreux risques pour la santé sont accrus chez les travailleurs de nuit. Quelques conseils pour mieux vivre le rythme décalé.

Le travail posté est mauvais pour les artères…Publié le 01/08/2012 - 22h00

Le travail posté (travail de nuit, 3x8, horaires décalés) est peut-être associé à un gain de productivité industrielle, mais il n’est absolument pas bénéfique en termes de santé. Les résultats de cette analyse de la littérature scientifique publiée à ce jour, confirment que les...

Réviser et passer son bac au meilleur de sa formePublié le 04/06/2007 - 00h00

Les épreuves approchent, il est encore temps de vérifier si l'on s'y prend bien pour réviser efficacement ses cours. C'est le moment de recadrer notamment son alimentation et son sommeil pour terminer la ligne droite au sommet de sa forme, en pleine possession de ses moyens.

Plus d'articles