Smartphone : les femmes seraient plus victimes des douleurs cervicales

Publié par Anne Valois, journaliste santé le Vendredi 22 Juin 2018 : 12h55

Trop pencher la tête sur son smartphone ou sa tablette a un prix : des douleurs cervicales. Et d'après une récente étude, les femmes en paient plus le prix que les hommes...

© Adobe Stock
PUB

Smartphone, tablettes, liseuses... Les raisons ne manquent pas pour pencher la tête sur nos genoux. Et nos cervicales en paient le prix. Cette douleur a même un nom : le "text-neck".

Les symptômes sont connus : une raideur, une douleur dans le cou, les épaules et parfois les bras ou la tête. Ces signes peuvent s'accompagner d'un inconfort et de troubles du sommeil. Mais à quels point sont-ils répandus ?

Pour comprendre l'ampleur du phénomène, des scientifiques de l'université du Nevada à Las-Vegas (Etats-Unis) ont interrogé 412 personnes fréquentant l'établissement, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes. Un public plutôt varié qui leur a permis d'appréhender les différents facteurs de risque. Les résultats sont publiés dans le Journal of Physical Therapy Science.

Un désavantage physique

"En théorie, plus vous passez de temps sur votre tablette, plus vous risquez d'avoir mal au cou et aux épaules, souligne dans un communiqué Szu-Ping Lee, principal auteur de l'étude. Mais nous avons découvert qu'en fait, la durée n'est pas le principal facteur de risque."

Dans les faits, les jeunes gens et les femmes snot les plus à risque de souffrir du "text-neck". Ces dames sont, par exemple, 70 % à déclarer les symptômes contre 30 % des messieurs. Il faut dire qu'elles adoptent aussi plus souvent les mauvaises postures.

Ça n'est pas le seul problème : elles seraient aussi désavantagées sur le plan physiologique, ayant des épaules plus étroites et des muscles moins développés.

PUB

Se rappeler les bons réflexes

Mais la position lors de l'utilisation des tablettes joue aussi fortement dans la survenue des douleurs. Être assis sans dossier double le risque de souffrir. De même, poser le dispositif sur ses genoux ou sur un bureau plat augmente la probabilité de développer un inconfort au niveau du cou ou des épaules.

Pour éviter les désagréments, il est donc recommandé de privilégier les sièges proposant un dossier. Mais des techniques au quotidien peuvent aussi éviter de trop courber le dos : des dispositifs à accrocher aux vêtements ou à la peau émettent un son quand la posture n'est pas correcte. Placer la tablette sur une surface adaptée limite aussi les mauvais réflexes.

Enfin, les auteurs de cette étude recommandent à tous, mais surtout aux femmes, de pratiquer des exercices de renforcement musculaire ciblés sur le haut du corps. Un conseil bien pratique quand on sait que 6 Français.es sur 10 consultent leur smartphone dans l'heure suivant leur réveil.

PUB
PUB
A lire aussi
Mauvaises posturesPublié le 31/05/2001 - 00h00

Les mauvaises postures ne sont pas que disgracieuses, elles provoquent de la douleur, des déformations et des troubles fonctionnels. Elles se manifestent le plus souvent au cours de l'adolescence.Elles se définissent par rapport à la courbure normale de la colonne vertébrale vue de profil.Cette
...

Mal de dos : 8 erreurs à ne pas fairePublié le 20/04/2018 - 15h43

Le mal de dos, c'est un peu le mal du siècle. De plus en plus de Français.es s'en plaignent. Faisons le point sur les erreurs à ne pas commettre pour l'éviter.

Plus d'articles