Au secours, j'ai peur d'aller chez le dentiste...

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 25 Novembre 2008 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 27 Novembre 2008 : 01h00
-A +A
Peur panique, phobie, les soins dentaires ne sont pour personne un moment paradisiaque. Mais pour certaines, cela va parfois très loin. Ils évitent totalement le dentiste et finissent par se retrouver avec un sourire très abîmé qui peut réellement les handicaper dans leur vie professionnelle ou amoureuse. Alors comment faire pour avoir moins peur du dentiste ?

Identifiez votre peur

Commencez par vous demander : ' de quoi ai-je peur ' ? En effet, la peur du dentiste dépend de chacun. Pour être plus précis, il peut s'agir de la peur de souffrir, de la peur de la piqûre, de la peur de la roulette, de la peur du bruit, de l'odeur qui règne dans le cabinet dentaire, la peur de la blouse blanche, la peur de tomber sur un sadique, ou d'une autre peur encore...

Une fois que vous avez compris quelle est votre peur, elle est déjà moins terrorisante, comme si elle était circonscrite. Ensuite, l'idéal est de vous y attaquer. Que pouvez-vous faire contre cette peur ?

Peut-être trouver un dentiste qui vous convienne en interrogeant votre entourage (si vous avez peur de tomber sur un sadique par exemple).
Vous pouvez aussi décider de parler de votre peur au dentiste. S'il sait que vous avez peur de souffrir, il peut vous rassurer : il existe des produits qui anesthésient la gencive avant l'anesthésie locale, et il peut vous demander de lever la main si jamais vous sentez quelque chose et vous promettre d'arrêter. La plupart des dentistes acceptent très bien ces contraintes.
Et si c'est autre chose, il peut peut-être vous proposer une solution.
Pour Camille qui souffrait même avec l'anesthésie, son dentiste a proposé une anesthésie générale pour faire en une seule fois un soin qui autrement aurait duré 5 à 8 séances.

Contre la peur du dentiste, l'hypnose

Vous pouvez aussi chercher un dentiste formé à vous détendre. Conscients des difficultés de leurs patients, certains praticiens pratiquent l'hypnose. Elle les aide à se sentir plus zen face à des personnes terrorisées et à les rassurer, les cocooner et les soigner sans tension. Elle permet aussi à votre praticien de travailler en analgésie hypnotique qui permet de faire diminuer la douleur, avec ou sans anesthésique, et de faire disparaître la peur.

Et puis, si vous souffrez d'une véritable phobie qui se reconnaît à l'évitement (vous n'allez plus chez un dentiste depuis des années !), pensez à un travail en thérapie comportementale. Vous pouvez dépasser vos peurs et retrouver un joli sourire. Un psychothérapeute spécialisé peut vous aider à y parvenir, au cours d'une thérapie brève.

Et un dernier conseil : en dépassant vos peurs, vous éviterez de les transmettre à vos enfants. En effet, les enfants d'aujourd'hui n'ont plus peur du dentiste : il sait les aborder, les rassurer, leur expliquer et les soigner sans les faire souffrir. Mais, la peur des parents peut être contagieuse. En soignant vos peurs, vous leur rendrez aussi service... C'est une excellente motivation, en plus de celle de votre sourire.

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 25 Novembre 2008 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 27 Novembre 2008 : 01h00
A lire aussi
J’ai peur du dentiste ! Publié le 13/12/2016 - 13h24

Plus d’un français sur deux a peur du dentiste et est anxieux face aux soins bucco-dentaires. Certains sont même prêts à annuler leur rendez-vous au dernier moment ou pire, à ne jamais consulter un dentiste. Notre experte, Marie-Claire Hugly, chirurgien-dentiste et psychologue...

J’ose l'hypnose et même l’auto-hypnose Publié le 31/03/2014 - 08h30

Loin du spectacle de music-hall, l'hypnose est une piste de développement personnel expérimentée et semble n’offrir que des avantages entre les mains de bons professionnels. Le point sur l’hypnose.

Plus d'articles