Quels sont les régimes contre le diabète ?

Quels sont les régimes contre le diabète ?

Loin d'être un régime strict comme il a pu l'être dans le passé, le régime pour personnes diabétiques est aujourd'hui surtout une rééducation à l'alimentation équilibrée. Un suivi par un diététicien est hautement conseillé.

Contre le diabète de type 1, une alimentation équilibrée

Commençons par rappeler que, comme il y a deux types de diabète, il y a deux régimes contre le diabète.

Le premier, diabète de type 1, doit être traité par des injections d'insuline. Il touche souvent des personnes jeunes. Heureusement, les médicaments et techniques actuels offrent aux patients une grande autonomie dans le contrôle et la correction de leur taux de glycémie.

Les patients diabétiques doivent donc simplement viser une alimentation équilibrée. Il faut :

  • Diminuer le sucre : l'apport recommandé change beaucoup selon les situations, mais la règle générale est que les glucides doivent représenter 50% des apports caloriques. Cela n'inclut pas seulement les aliments au goût sucré : tous les féculents, comme les pommes de terre, le pain ou les pâtes, contiennent des glucides.
     
  • Diminuer les graisses : elles doivent constituer au maximum 30% des calories absorbées au cours de la journée, ce qui représente à peu près 65 g. Mais cela inclut aussi les graisses cachées...
     
  • Augmenter les légumes riches en fibres.
     
  • Ne pas manger trop de viande : une portion de 150 g par jour suffit.

Tous ces conseils sont connus, et valent aussi pour les personnes qui n'ont pas de diabète. Il ne s'agit pas d'adopter une alimentation spécifique au diabète, mais plutôt d'apprendre à se nourrir de façon équilibrée.

Contre le diabète de type 2, un régime pour perdre du poids

Le diabète de type 2, qui est lié à un excès de poids et apparaît généralement avec l'âge, demande un régime un peu différent.

En effet, comme 80% des personnes atteintes de diabète de type 2 sont aussi touchées par la surcharge pondérale, il leur faut un régime pour perdre du poids, plus contraignant.

On tente donc autant que possible d'éliminer les aliments à indice glycémique très élevé (bonbons, boissons sucrées et autres), remplacés par les édulcorants en cas de besoin. Ces contraintes ont leur contrepartie : selon Jacqueline Absolonne, diététicienne et membre du conseil diététique de l'Association Belge du diabète, il n'est pas nécessaire de viser un poids idéal.

Quel que soit le poids de départ, "perdre cinq à dix kilos suffit souvent pour retrouver des taux de glycémie normaux, donc la motivation pour perdre du poids est bien là, et beaucoup de patients réussissent à trouver l'équilibre durablement. Il y a cependant aussi des échecs : renoncer aux habitudes d'une vie n'est jamais facile !"

Article publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 01/02/2012

Sources : Association Belge du diabète.

Trouvez-vous cet article intéressant ?