L'aluminium : un poison présent partout

Publié par Isabelle Eustache le 27/01/2012 - 11h49
-A +A

Jusqu’à récemment considéré comme inoffensif, l’aluminium, naturellement présent dans notre environnement, s’est imposé dans tous nos produits de consommation. Aujourd’hui, on peut légitimement se demander si à de telles concentrations, cet élément ne serait pas responsable de certains de nos problèmes de santé. Les soupçons se confirment contre l’aluminium, les preuves s’accumulent.

L’aluminium est utilisé dans les cosmétiques, les aliments, l’eau de boisson, les vaccins, les ustensiles de cuisine et toutes autres sortes de produits de consommation courante.

Au final, nous nous retrouvons exposés à des concentrations d’aluminium de plus en plus élevées...

Reste à prouver que l'aluminium est toxique et aujourd’hui les preuves commencent à s’accumuler...

L’aluminium, un élément présent partout autour de nous

L’aluminium est le 3e constituant de l’écorce terrestre après l’oxygène et le silicium. Nous sommes exposés à cet élément d’origine naturelle par contact direct avec le sol, l’air et l’ingestion d’aliments provenant de la terre et d’eau de source.

Mais l'aluminium est aussi utilisé dans de multiples domaines : l’industrie du bâtiment, les transports, l’agroalimentaire, l’emballage, la pharmacie, la chirurgie, la cosmétologie et le traitement des eaux d’alimentation.

Dès 2003, les autorités publiaient un rapport d’expertise nationale sur les risques liés à la consommation d’aluminium. Mais les données étant difficiles à obtenir et à traiter, elles n’ont pas permis de caractériser une éventuelle toxicité de l’aluminium pour la santé, ni d’établir des recommandations.

Malgré tout, en 2008, l'Autorité européenne de sécurité des aliments a fixé la dose maximale d’exposition par semaine à 1 mg d'aluminium par kilo de poids corporel. Or cette limite n’est pas utilisable dans la mesure où l’on ne connaît pas la dose à laquelle nous sommes véritablement exposés quotidiennement, l’aluminium étant présent naturellement et dans une majorité de produits de consommation.

Reste que certaines études scientifiques et autres analyses sont inquiétantes... 

Aluminium et déodorant = risque de cancer du sein

L’aluminium est très largement utilisé dans les cosmétiques. On en trouve dans plus d’un produit sur 2, pour faciliter la pénétration des crèmes, comme agent durcisseur des vernis à ongles, agent blanchissant ou encore comme antitranspirant.

C’est ainsi que 90% des déodorants contiennent des sels d’aluminium et parfois à haute dose (jusqu’à 20% d’aluminium). Or les sels d’aluminium pourraient être impliqués dans le développement du cancer du sein. La pénétration dans l’organisme de cet élément étant multiplié par 6 sur une peau lésée, les autorités recommandent par mesure de précaution de ne pas appliquer de déodorant contenant de l’aluminium après rasage des aisselles notamment.

(Source : Rapport d’expertise de l’Afssaps, octobre 2011.) 

Publié par Isabelle Eustache le 27/01/2012 - 11h49

Rapport « Aluminium. Quels risques pour la santé ? » de l’Institut de veille sanitaire, novembre 2003 ; Virginie Belle, « Quand l’aluminium nous empoisonne », éditions Max Milo, septembre 2010.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
joujou2

Mais jusqu'où irons nous dans l'absurde...!

Il vaudrait mieux que l'on nous dise, ce que l'on peut boire et manger sans s'empoisonner.

Tout est pollué de produits toxiques pour notre santé...

Il ne manquait plus que les viandes, mais maintenant c'est chose faite ! Sauf que dans ma jeunesse, j'étais chétive, et que l'on me donnait chaque semaine un beef de cheval, et que je n'ai jamais été malade.. bien au contraire.....Cherchez l'erreur....

Romy

A297

L'amiante aussi était cancerigene et a juste titre. L'aluminium a forte est toxique et c'est connu. Il faut mettre des mesures en place afin de reduire les maladies dû a ces hautes doses d'aluminium

igelkopf

non, ce n'est pas assez connu, notamment des médecins dans les vaccins et les pansements gastriques qu'ils prescrivent. La première des chose à faire est donc d'en parler autour de soi.

PUB
A lire aussi
Une hormone, à quoi ça sert ? Mis à jour le 28/09/2016 - 22h57

Les hormones sont invisibles, mais à l’image d’un chef d’orchestre, elles influencent notre santé physique, psychique, et nos comportements. Coup de projecteur sur ces molécules discrètes, mais essentielles.

Plus d'articles