Pourquoi certains aliments donnent la migraine ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 25 Octobre 2016 : 12h23
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 11h59

La survenue d’une migraine est influencée par de très nombreux facteurs favorisants, bien connus de chaque personne migraineuse. C’est le cas du stress, de la fatigue, des changements de température, de l’activité physique, de la lumière, du bruit, etc., et de certains aliments, comme le chocolat par exemple, la charcuterie, l’alcool. Une étude publiée dans la revue mSystems de la Société américaine de microbiology révèle le mécanisme impliqué.

© Istock

Une dégradation buccale des nitrates accentuée chez les migraineux

Les chercheurs ont identifié chez les migraineux un taux plus élevé que la normale d’un type particulier de bactéries, impliquées dans la dégradation des nitrates (présents dans certains aliments : viandes transformées, charcuteries, légumes verts, chocolat, y compris dans des médicaments pour le cœur) en nitrites et en oxydes nitriques, des éléments intervenant au niveau du système cardiovasculaire, lui-même impliqué dans le déclenchement des céphalées. Résultat, les migraineux produisent plus de ces éléments lorsqu’ils consomment des aliments riches en nitrates, ce qui favorise les maux de tête.

PUB

Identifier les facteurs déclenchant

Cette étude est l’occasion de rappeler aux migraineux le rôle important joué par les facteursfavorisant. Il est recommandé aux personnes sujettes aux maux de tête de les repérer pour pouvoir les éliminer et ainsi diminuer la fréquence de leurs crises migraineuses. En ce qui concerne les maux de tête déclenchés par l’alimentation, il est conseillé de tenir un agenda alimentaire afin de mieux les identifier pour mieux les éviter. En effet, si par exemple le chocolat est un facteur favorisant chez de nombreux migraineux, ce n’est pas forcément le cas pour tous. À chacun de repérer les facteurs auxquels il est le plus sensible. À noter qu’inversement, certains aliments peuvent exercer un effet préventif, comme le café.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 25 Octobre 2016 : 12h23
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 11h59
Source : Gonzalez A. et coll., Migraines Are Correlated with Higher Levels of Nitrate-, Nitrite-, and Nitric Oxide-Reducing Oral Microbes in the American Gut Project Cohort, American Society for Microbiology, mSystems, 1(5):e00105-16. doi: 10.1128/mSystems.00105-16 .
PUB
PUB
A lire aussi
Migraine : équilibre et régularité avant tout Publié le 18/02/2008 - 00h00

La migraine est une maladie qui évolue par crises plus ou moins prévisibles. Un traitement de crise et/ou de fond est indispensable dans de nombreux cas, mais il existe également des facteurs favorisant les crises que le migraineux doit apprendre à gérer au quotidien. Ceux-ci ont trait à...

MigrainePublié le 06/09/2001 - 00h00

On distingue deux sous-groupes de maux de tête : les maux de tête primaires (céphalées primaires) et maux de tête secondaires (céphalées secondaires).Les maux de tête primaires sont le résultat de problèmes biologiques du cerveau, tandis que les maux de tête secondaires accompagnent une...

Migraine : quels sont les aliments à privilégier ? A éviter ? Publié le 23/02/2009 - 00h00

Certains aliments sont réputés pour déclencher des crises de migraine et d'autres réputés pour les atténuer. Attention toutefois, les migraineux n'ont pas intérêt à écarter d'emblée certains aliments et à en privilégier d'autres. C'est à chacun d'observer attentivement le lien entre la...

Maux de tête : 10 choses à savoirPublié le 01/01/2002 - 00h00

D'origine musculaire, cervicale, traumatique ou signe de migraines, les maux de tête peuvent être épisodiques ou chroniques, affectant grandement, dans ce dernier cas, la qualité de vie du patient. Causes, mécanismes, solutions... Voici les 10 choses à savoir.

Plus d'articles