• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    5 avis
  • Commentaires (0)

Les périodes clés du dérèglement de la thyroïde

Les périodes clés du dérèglement de la thyroïdeLa glande thyroïde joue un rôle essentiel. Les dérèglements de la thyroïde peuvent survenir à tout âge, mais plus particulièrement à la naissance avec l'hypothyroïdie congénitale qui fait l'objet d'un dépistage systématique, au cours de l'adolescence, lors de la grossesse, au moment de la ménopause et chez les seniors.

Les hormones produites à partir de l'iode par la glande thyroïde participent à de nombreuses fonctions : température du corps, rythme cardiaque, système nerveux, consommation d'énergie, appareil digestif, génital, tonus, peau, cheveux, etc. On comprend que tout dysfonctionnement (excès ou insuffisance d'hormones thyroïdiennes - hyper et hypothyroïdie-, anomalie de forme ou de taille de la glande, présence de nodules) peut avoir de fortes conséquences. Certaines périodes de la vie sont plus propices que d'autres à des troubles thyroïdiens, dont les symptômes sont tout aussi variés.

Les dérèglements de la thyroïde chez les enfants

A la naissanceL'hypothyroïdie congénitale, heureusement rare et autrefois responsable de retard mental, fait l'objet d'un dépistage systématique à la naissance afin de mettre en place précocement une prise en charge adaptée. A l'adolescenceAu moment de la puberté, la thyroïde est fortement sollicitée. Certains signes reflètent un dysfonctionnement thyroïdien : trouble de la croissance, retard pubertaire, augmentation du volume de la glande (goitre), difficultés scolaires, altérations du caractère. A noter qu'une alimentation déséquilibrée peut être à l'origine d'un déficit en iode, indispensable à la synthèse des hormones thyroïdiennes, et entraîner un dysfonctionnement thyroïdien.

Les dérèglements de la thyroïde pendant et après la grossesse

Pendant la grossesse, la thyroïde travaille beaucoup plus car elle doit fournir les hormones nécessaires au développement neurologique et psychomoteur du foetus. Un apport suffisant en iode est indispensable et une supplémentation peut être nécessaire.Juste après la grossesse, des maladies thyroïdiennes peuvent se manifester (et pourraient contribuer au baby blues). La surveillance doit donc encore se poursuivre après l'accouchement. Et enfin, la Société française d'endocrinologie précise qu'un trouble thyroïdien peut expliquer des difficultés à mettre en route un bébé.

Article publié par Isabelle Eustache le 22/10/2007
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Semaine nationale de la thyroïde, Société française d'endocrinologie, octobre 2007.

Cet article fait partie du dossier Les dérèglements de la thyroïde

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Publi information
Ongles cassants, froid aux extrémités, constipation : ça cache quoi ?

E-docteur vous aide à identifier les causes probables de vos symptômes, à évaluer le niveau d'urgence et vous fait bénéficier de conseils personnalisés. C'est gratuit et anonyme.
                                                                                                                                                        Accédez à e-docteur

en savoir plus