Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

D’où viennent les cerises ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 22 Mai 2014 : 08h16
Mis à jour le Jeudi 22 Mai 2014 : 09h13
-A +A

Le cerisier a existé de tout temps. On en a la preuve avec de grandes quantités de noyaux de cerises retrouvées lors de fouilles faites autour des cités lacustres suisses de l’âge de pierre, soit 2,5 millions d’années avant notre ère.

En fait, on ne sait d’où vient exactement le cerisier, Asie Mineure ou Orient, ni comment il s'est répandu sur la planète. Très certainement via les oiseaux, qui adorent les cerises et qui, au cours de leurs migrations ont répandu partout cet arbre, semant des noyaux au fil de leurs déplacements.

Au 4e siècle avant notre ère, le cerisier était déjà célébré dans le « Traité des plantes » de Théophraste.

Pline a écrit que Lucullus, le général romain et gastronome, avait rapporté en Italie les premiers plans de cet arbre de la ville de Cerasote (située sur la Mer Noire et où ils abondaient), après sa victoire sur Mithridate, en 73 avant J-C. Mais vu que les cerisiers poussaient déjà en Italie, en Gaule, en Grèce bien avant, il semble avoir simplement importé à Rome une variété différente de cerises, plus grosses. Néanmoins, le mot cerise est issu de Cerasote.

En France, la culture des cerisiers a commencé au Moyen-Âge. Plus tard, Louis XV qui adorait ce fruit l’encouragea, faisant développer de nouvelles variétés. On en planta des vergers entiers à Montmorency. Pour rendre la production plus hâtive, on badigeonnait le pied des arbres avec du lait de chaux et on les arrosait d’eau chaude. A la fin du 19ème siècle, les Parisiens s’y rendaient encore pour déguster ces cerises aigrelettes.

Au Japon, il existe une variété de cerisier, le sakura, qui est décoratif, dont les fleurs comprennent un grand nombre de pétales et ne donnent pas de fruits. Leur floraison, fin mars-début avril, est un des moments importants dans la vie des Japonais qui vont se promener et pique-niquer sous les cerisiers en fleurs.

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 22 Mai 2014 : 08h16
Mis à jour le Jeudi 22 Mai 2014 : 09h13
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
Cerise Publié le 22/06/2001 - 00h00

Quand revient "le temps des cerises", l'été s'annonce : ce sont les premiers fruits de cette saison bénie. Mais il est très court : fin juillet, il est terminé ou presque.

Dans votre assiette : la cerise Publié le 25/06/2002 - 00h00

Il faut profiter de ce fruit aux qualités nutritionnelles indiscutables en juin. Plutôt que de culpabiliser : « Aïe, aïe, ça va me faire grossir, je ne devrais pas… », autant en savourer les bienfaits, car ils existent.

Dans votre assiette : la pêche Publié le 02/09/2002 - 00h00

Une pêche croquée dégoulinante de jus peut être un pur moment de bonheur. Mais pour l'obtenir, il faut vraiment bien choisir ce fruit, souvent malmené et décevant.

Fruits confits Publié le 01/08/2008 - 00h00

Quand les fruits confits sont de qualité, ce sont des merveilles de douces saveurs qui s'offrent et se dégustent surtout au moment des Fêtes. Ils sont riches en sucre, sinon ils n'existeraient pas. Les fruits confits sont l'admirable résultat du travail d'artisans spécialisés dont...

Plus d'articles