Maladie de Horton

La maladie de Horton est presque toujours évoquée devant des maux de tête, des douleurs articulaires, une fièvre inexpliquée, un amaigrissement. Son traitement, qui repose sur l'administration de cortisone, est très efficace.

Sans que l’on sache pourquoi, la maladie de Horton provoque des lésions inflammatoires au niveau des parois des artères.

La maladie de Horton est aujourd’hui bien connue et son traitement est standardisé.

L’enjeu avec la maladie de Horton réside dans la précocité du diagnostic et du traitement, facteur qui conditionne l'évolution future. La difficulté vient du fait que les symptômes ne sont pas spécifiques.

Il faut pourtant y penser en cas de maux de tête associés à de la fièvre, une fatigue importante, des douleurs articulaires aux épaules et un amaigrissement.

La maladie de Horton touche principalement les personnes âgées, de préférence les femmes. Au début, elle provoque des maux de tête au niveau des tempes, de la fièvre, une grande fatigue, des douleurs articulaires surtout aux épaules. Il existe également un amaigrissement.

Par la suite, les maux de tête s'installent et peuvent devenir intenses. Ils sont en général situés au niveau des tempes. L'amaigrissement est encore présent, et d'autres articulations peuvent être touchées comme la colonne vertébrale et le bassin.

Si la maladie évolue encore, le risque est de voir apparaître des troubles visuels et une cécité.

Les signes de la maladie de Horton peuvent correspondre à d'autres maladies. Pour confirmer son diagnostic, le médecin commence par palper les artères temporales qui sont dures et douloureuses. Grâce à une prise de sang, il recherche un état inflammatoire se traduisant par une augmentation de la vitesse de sédimentation (VS) et de la CRP (protéine qui reflète l’inflammation aiguë).

Enfin, pour être certain du diagnostic, il demande une biopsie d'artère temporale qui est une petite intervention chirurgicale pratiquée au bloc opératoire sous anesthésie locale. Si cette biopsie est négative, mais que la suspicion de maladie de Horton reste forte, le médecin prescrira un traitement par cortisone. Si celui-ci est bien efficace sur les symptômes, il s'agit probablement d'une maladie de Horton.

La cortisone est le principal traitement de la maladie de Horton. Il permet de faire disparaître rapidement les symptômes, mais n'empêche pas la maladie d'évoluer.

Le traitement débute à fortes doses pendant 4 à 6 semaines pour être ensuite diminué progressivement.

Il peut être poursuivi pendant plusieurs années mais nécessite une surveillance constante des effets secondaires (diabète, décalcification osseuse, troubles du métabolisme du sodium et du potassium...).

publié initialement le 19/03/2003 - 01h00 et mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste santé le 22/03/2012 - 19h03

Cours sur Internet de la Faculté de médecine de Lyon : ispb.univ-lyon1.fr/lyon-pharma/lyon1-00/horton.html

Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Psoriasis : les proches, premier soutien Publié le 18/03/2016 - 11h54

Le psoriasis est un paradoxe : maladie très visible, il est pourtant relativement mal connu, et surtout, il reste tabou. Selon les spécialistes, pourtant, parler du psoriasis avec ses proches est un élément important de bien-être.

Plus d'articles