Lentilles de contact, mode d'emploi

Publié par Dr Véronique Barbat le Lundi 10 Décembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 18 Septembre 2015 : 18h19
-A +A
Les lentilles de contact sont des verres correcteurs posés sur la cornée. La contactologie progresse : elle propose des solutions même pour les défauts visuels complexes, et il est rare de ne pas pouvoir équiper quelqu'un en lentilles. Les lentilles répondent à une demande : esthétique, si on ne souhaite pas porter de lunettes ; de confort, pour faire du sport par exemple ; de qualité de vue, meilleure qu'en lunettes dans certains cas ; Mais les lentilles peuvent parfois être la seule solution pour corriger certains yeux.

Avant la prescription, l'examen ophtalmologique

Un examen ophtalmologique est indispensable avant de porter des lentilles. Il recherche d'éventuelles contre-indications et permet de choisir la première lentille d'essai. Les essais sont obligatoires quel que soit le type de lentille envisagée pour trouver le modèle qui convient le mieux et vérifier la tolérance de l'œil.

Plusieurs séances d'essai

Plus le défaut visuel est complexe, plus les séances d'essai risquent d'être nombreuses. Pour un astigmatisme ou une presbytie, on procède souvent par "tâtonnements", alors qu'équiper une myopie est plus facile. Hormis certains cas, les consultations d'adaptation de lentilles de contact ne sont pas remboursées par l'Assurance maladie (mais certaines mutuelles proposent un forfait).

Que corrigent les lentilles ?

Les lentilles peuvent être prescrites en cas de myopie, d'hypermétropie, d'astigmatisme, de presbytie (lentilles progressives…) et d'aphakie. L'enfant et l'adulte peuvent être équipés, sous réserve d'une bonne tolérance et du respect des règles d'hygiène et de surveillance.

Quand les lentilles sont la seule solution

Des cas particuliers ne sont pas corrigeables par lunettes. Par exemple :

  • Les déformations de la cornée qui perturbent la vision. Il s'agit soit de maladies de la cornée (kératocône), soit de cicatrices (après accident ou chirurgie)
  • Si une personne est "anisométrope" (ses deux yeux sont différents l'un de l'autre), la correction par lunettes est parfois insupportable
  • Les lentilles "pansements" soulagent certaines maladies douloureuses de la cornée.
Publié par Dr Véronique Barbat le Lundi 10 Décembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 18 Septembre 2015 : 18h19
Source : C. Brodaty. Comment équiper en lentilles de contact le cornées pathologiques en l'an 2000? Visions internationales avril 2000, p. 40-44. C. Brodaty. Presbytie et lentilles de contact. Visions internationales mars 2000, p. 6-10. Bulletin de la société scientifique de correction oculaire 1997.
A lire aussi
Je suis astigmate : quelles solutions pour moi ? Publié le 05/11/2012 - 13h07

Les astigmates ont un double inconvénient, ils voient flou de près comme de loin.Mais les lunettes et les lentilles leur permettent de retrouver une très bonne vue.Et pour ceux qui rêvent de se débarrasser définitivement de leurs lunettes et lentilles, la seule solution est la chirurgie des...

Lentilles de contact : quels conseils d’entretien ? Publié le 15/07/2012 - 22h00

Les lentilles, souples ou rigides, permettent de corriger la quasi totalité des anomalies visuelles (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie).À moins d’utiliser des lentilles journalières, l’entretien est un facteur clé de la réussite du port de lentilles de contact.Autrement dit,...

Presbytie : conseils et astuces pour bien vivre avec Publié le 18/11/2016 - 09h50

Ca y est, le diagnostic est posé : vous êtes presbyte… Après avoir consulté l’ophtalmologiste pour déterminer la puissance de la correction et le type de verres qu’il vous faut, et d’avoir choisi votre monture chez l’opticien, vous allez devoir apprendre à vivre avec ce problème de...

Presbytie : que faire lorsque la vision de près diminue ? Publié le 10/11/2016 - 09h45

On le sait, mais on n’y est pas bien préparé : la vision de près commence à baisser au beau milieu de notre existence. Notre pays compte 26 millions de personnes presbytes, soit plus d’1 Français sur 3. On atteindra les 40% de presbytes en 2020. Aux extrêmes, certains commenceront à...

Plus d'articles