Le cerveau des femmes mature avant celui des hommes, c’est une étude qui le dit !

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Mardi 12 Décembre 2017 : 13h03

Le cerveau humain évolue-t-il de la même façon chez tout le monde ? Une légende populaire sur la maturité dit que les femmes le sont plus tôt que les hommes. Si on ne peut totalement trancher sur la question, des chercheurs démontrent qu'au niveau du cerveau, il y a une vraie différence sur ce point.

© Istock

Un coup dur pour le cerveau des hommes

Des chercheurs sur CNRS, de l'université de Bordeaux et de l'université Polytechnique de Valence en Espagne ont cherché à comprendre les questions clés du cerveau humain et l'ont ainsi étudié grâce à la plate-forme volBrain. Développée par le CNRS en 2015, celle-ci a analysé plus de 53 000 IRM du cerveau pour plus de 1500 utilisateurs à travers le monde. Dans le cadre des nouvelles recherches, les chercheurs se sont appuyés sur 2944 IRM pour comprendre l'évolution de plusieurs structures cérébrales. Ils se sont penchés sur une tranche d'âge très large allant du bébé à l'adulte de plus de 90 ans. Ils ont alors observé que le cerveau des femmes atteint son pic de maturité avant celui des hommes. De plus, le cerveau des hommes s'atrophierait plus rapidement que celui des femmes après 80 ans.

© Autre

PUB

6 astuces pour booster son cerveau

Une chance pour les hommes puisque le professeur Pierre-Marie Lledo, neurobiologiste à l'Institut Pasteur affirme qu'à tout âge il est possible de régénérer le cerveau. Il souligne qu'un environnement stimulant aide les capacités cérébrales à évoluer constamment et produire de nouveaux neurones mais si vous souhaitez développper davantage votre cerveau, il conseille pour cela six consignes à suivre :

  • S’intéresser à tout, avoir soif de nouveaux apprentissages, accepter et provoquer les changements.
  • Faire la part des choses et trier. Ignorer les informations inutiles parmi toutes celles qui nous sont bombardées de façon passive, pour ne garder que celles qui seront utiles à nos apprentissages, à notre progression.
  • Eviter les anxiolytiques et les somnifères qui « endorment » le cerveau.
  • Faire de l’activité physique : l’activité musculaire produit des facteurs trophiques qui stimulent le fonctionnement cérébral.
  • Développer le cerveau social en allant au devant des autres et pour confronter son alter ego.
  • Adopter une alimentation saine et variée : Il existe une communication entre la flore intestinale et le cerveau qu’il faut entretenir. La nature de nos apports alimentaires peut favoriser ou non la prolifération de certaines bactéries bénéfiques et modifier notre microbiote.

Respecter ces 6 règles revient à bien nourrir son cerveau pour qu’il fonctionne de façon optimale longtemps… Messieurs vous savez ce qu'il vous reste à faire maintenant !

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Mardi 12 Décembre 2017 : 13h03
Source : Towards a unified analysis of brain maturation and aging across the entire lifespan : A MRI analysis, Pierrick Coupé [1], Gwenaelle Catheline [2], Enrique Lanuza [3], José Manjón [4] pour the Alzheimer’s Disease Neuroimaging Initiative. Human Brain Mapping, Novembre 2017. DOI : 10.1002/hbm.23743