Infertilité : traiter l’obésité d’abord

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 05 Décembre 2014 : 08h53
Mis à jour le Vendredi 05 Décembre 2014 : 09h21

Selon une étude espagnole de l'Institut Valencien de l'infertilité (IVI), le surpoids et l‘obésité impactent sur le taux de réussite de l’aide médicale à la procréation.

En d’autres termes, l’excès pondéral diminue la fertilité : les femmes en surpoids ont plus de difficultés à tomber enceintes par rapport aux femmes minces.

© Istock

Le surpoids et l’obésité affectent la réussite de la conception

Au cours de cette étude, 2.650 cycles de dons d’ovocytes ont été analysés.

  • Le taux d'implantation chez les femmes obèses est de 29 % contre 35 % chez les femmes minces.
  • Le taux de grossesses est de 49 % en cas de surpoids chez la future mère, versus 60 % pour les femmes de poids normal.
  • Le nombre de fausses-couches est plus important : 18 % contre 15 % avec un poids normal.

L’excès pondéral diminue donc les chances de succès des traitements de procréation médicale assistée. « Il affecte non seulement la qualité des ovaires et des ovules mais aussi celle de l’endomètre, contribuant ainsi à une augmentation des troubles du cycle, mais aussi à des fausses-couches et à des complications morbides plus fréquentes durant la grossesse ».

PUB

Le surpoids diminue aussi la fertilité masculine

Selon une autre étude réalisée par l'Institut Valencien de l'infertilité (IVI), il convient aussi de considérer l’obésité masculine dans la mesure où elle diminue également la fertilité : les hommes en surpoids ou obèses ont en moyenne respectivement 8 et 9 millions de moins de spermatozoïdes par millilitre dans l’éjaculat, par rapport aux hommes de poids normal.

En conclusion, le surpoids féminin et masculin conditionne le succès de l’aide médicale à la procréation. Il doit donc être pris en charge en amont afin d’augmenter la fertilité et la réussite de la conception.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 05 Décembre 2014 : 08h53
Mis à jour le Vendredi 05 Décembre 2014 : 09h21
Source : Communiqué de presse de l'Institut Valencien de l'infertilité (IVI), 3 décembre 2014.
PUB
PUB
A lire aussi
FIV : approches complémentairesPublié le 17/05/2013 - 09h47

Près d'un couple sur six rencontre des difficultés pour avoir un enfant. L’aide médicale à la procréation peut leur apporter une aide. Mais avant et pendant une telle prise en charge médicale, que peut-on faire en parallèle pour augmenter les chances de réussite ?

Sauriez-vous booster votre fertilité ?Publié le 07/05/2012 - 08h27

Quand on a envie d’avoir un enfant, il y a des éléments utiles à connaître qui peuvent stimuler votre fertilité. Autant les connaître pour que votre corps réponde à votre désir de maternité !

Plus d'articles