Généralisation du tiers payant dès 2017

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 10 Mars 2015 : 11h33
Mis à jour le Mardi 10 Mars 2015 : 12h22

D’ici trois ans, le tierspayant sera généralisé, c’est-à-dire que les patients n’effectueront plus de paiement chez leur médecin et que la prise en charge sera assurée directement et systématiquement pour tous par la Sécurité sociale et les mutuelles. Cette mesure d’extension du tiers payant à tous les Français est une mesure phare du projet de loi de Santé de la Ministre de la Santé, Marisol Touraine.

© Istock

Généralisation du tiers payant : progrès et égalité

Plébiscitée par les patients, redoutée par les médecins, cette mesure de généralisation du tierspayant proposée par la Ministre de la Santé est maintenue et sera en place dès janvier 2017. Elle s’inscrit dans le progrès et l’égalité pour tous pour l’accès aux soins.

PUB

Une mesure en plusieurs étapes

La mise en place sera progressive :

  • Au 1er juillet 2015, elle concernera les personnes bénéficiant de l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS).
  • Au 1er janvier 2016, les patients atteints d’une maladie de longue durée.
  • Au 1er janvier 2017, tous les patients sans exception, avec interdiction aux médecins de refuser à compter de fin décembre 2017.

Afin de rassurer les médecins, la Ministre de la Santé assure que le paiement de la Sécurité sociale sera garanti dans un délai de 7 jours. A défaut, une indemnité est prévue.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 10 Mars 2015 : 11h33
Mis à jour le Mardi 10 Mars 2015 : 12h22
PUB
PUB
A lire aussi
La Loi Santé : ce qui va vraiment changer !Publié le 16/04/2015 - 08h45

Au cours des dernières semaines, les débats à l’Assemblée ont été très animés sur de multiples sujets. E-sante s’est déjà fait l’écho au fil des votes de certaines mesures phares. Voici un petit récapitulatif de ce qui va vraiment changer pour les Français avec cette nouvelle Loi...

Morts subites : 2000 morts de tropPublié le 19/06/2000 - 00h00

Chaque année 2000 personnes pourraient être sauvées en France si l'Etat ne limitait pas la pose des défibrillateurs cardiaques implantables. Il s'agit d'un très grave problème de santé publique qui illustre bien certains dysfonctionnements de notre système de santé.

Plus d'articles