Affections de longue durée et prise en charge à 100% : pourquoi, pour qui, comment ?

Affections de longue durée et prise en charge à 100% : pourquoi, pour qui, comment ?Certaines affections, dites de longue durée et reconnues comme telles, peuvent donner droit à une prise en charge de 100% par la Sécurité Sociale. Cette exonération ne concerne bien sûr que les soins directement en rapport avec cette pathologie, mais vous serez ainsi dispensé de la participation à ces frais de santé. Les médicaments dits de « confort » (vignette bleue), normalement remboursés à 35%, peuvent également être pris en charge à 100%.

Qu'elles sont les maladies de longue durée ?

Ce sont les maladies suivantes, nécessitant un traitement prolongé et une prise en charge coûteuse : · accident vasculaire cérébral invalidant ; · aplasie médullaire ; · artériopathie chronique et évolutive (y compris coronarite) avec manifestations cliniques ischémiques ; · bilharziose compliquée ; · cardiopathie congénitale mal tolérée, insuffisance cardiaque grave et valvulopathie grave ; · déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé et déficit immunitaire acquis grave (SIDA) ; · diabète insulino-dépendant ou non insulino-dépendant ne pouvant pas être équilibré par le seul régime ; · épilepsie grave ; · forme grave d'une affection neuro-musculaire (dont myopathie) ; · hémoglobinopathie homozygote ; · hémophilie ; · hypertension artérielle sévère ; · infarctus du myocarde datant de moins de six mois ; · insuffisance respiratoire chronique grave ; · lèpre ; · maladies chroniques actives du foie et cirrhoses ; · maladie de Parkinson ; · maladies métaboliques héréditaires nécessitant un traitement prolongé spécialisé ; · mucoviscidose ; · néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique pur primitif ; · paraplégie ; · périartérite noueuse, lupus érythémateux aigu disséminé, sclérodermie généralisée évolutive ; · polyarthrite rhumatoïde évolutive grave ; · psychose, trouble grave de la personnalité, arriération mentale ; · rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives ; · sclérose en plaques invalidante ; · scoliose structurale évolutive (dont l'angle est égal ou supérieur à 25 degrés) jusqu'à maturation rachidienne ; · spondylarthrite ankylosante grave ; · suites de transplantation d'organe ; · tuberculose active ; · tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique.

Comment procéder pour en bénéficier ?

Il suffit de remplir un dossier en collaboration avec son médecin traitant et de l'adresser à la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM). Elle sera accordée sur avis favorable du médecin conseil de la CPAM.

Article publié par Dr Philippe Presles le 05/02/2001
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Trouvez-vous cet article intéressant ?