Fractures de côtes

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 25 Avril 2002 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 28 Mars 2014 : 10h05
Les fractures de côtes peuvent être dues à un traumatisme direct ou à des fractures de fatigue (elles sont alors souvent bilatérales).
PUB

Les fractures de côtes

Elles peuvent se voir dans de nombreux sports : tous les sports collectifs, le cyclisme, le VTT et plus généralement dans tous les sports où il y a risque de chute ou de contact direct.

Le problème des fractures de côtes est surtout la douleur qui limite l'ampliation thoracique et gêne la respiration. Les complications sont rares mais graves, elles sont dues au déplacement d'un fragment de la côte fracturée. Il peut s'agir d'un pneumothorax par perforation de la plèvre et du poumon ou d'un saignement thoracique. Dans les traumatismes importants, quand plusieurs côtes sont fracturées, on peut avoir un « volet thoracique », qui est une partie de la paroi thoracique qui devient mobile par rapport au reste de la paroi et altère considérablement l'état respiratoire.

Le diagnostic d'une fracture de côtes se fait à la palpation du thorax qui retrouve une douleur très vive et très localisée. Les radiographies sont parfois prises en défaut quand la fracture est minime (simple fissure).

Le traitement est essentiellement celui de la douleur afin de récupérer une fonction respiratoire normale. On peut utiliser des antalgiques et des anti-inflammatoires. Il existe également des ceintures élastiques de contention thoracique qui peuvent aider à une reprise sportive plus rapide. Celle-ci, dans tous les cas de fractures simples, peut en général reprendre complètement en environ trois semaines.

PUB

Les autres douleurs thoraciques ou costales en contexte sportif

Attention, certaines douleurs thoraciques survenant en contexte sportif ne sont pas des fractures de côtes.

  • Il peut s'agir par exemple d'une douleur coronaire (angine de poitrine ou infarctus du myocarde), mais cette douleur est plus constrictive, serrant comme un étau, elle survient de préférence chez des sportifs âgés ou fumeurs. Elle est ressentie en général en arrière du sternum, et peut irradier dans la mâchoire, l'épaule, le bras.
  • L'autre pathologie pouvant être responsable d'une douleur thoracique à l'effort est le pneumothorax, qui correspond à l'irruption d'air dans la plèvre par rupture d'une bulle pulmonaire et provoque un essoufflement très important qui ne passe pas à l'arrêt de l'effort. Cette pathologie peut se voir chez le jeune sportif, elle contre-indique les sports de plongée sous-marine.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 25 Avril 2002 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 28 Mars 2014 : 10h05
PUB
PUB
A lire aussi
Quels sont les symptômes et les causes du pneumothorax ?Publié le 29/04/2013 - 08h46

Essouflements, difficultés à respirer, oppression, fatigue… ? C’est peut-être un pneumothorax.Cette maladie désigne une affection de la plèvre, la fine enveloppe qui entoure les poumons.Quels sont les symptômes ? Comment savoir si on est à risque et comment prévenir et soigner le...

Difficultés à respirerPublié le 01/01/2005 - 00h00

Le rôle du poumon consiste à oxygéner le sang et à en éliminer le gaz carbonique.En cas d'insuffisance respiratoire, le taux de gaz carbonique sanguin augmente, tandis que celui d'oxygène diminue, ce qui se traduit par une difficulté à respirer (que l'on appelle également dyspnée).

Fumeur : risquez-vous un cancer de la plèvre ?Publié le 10/05/2010 - 00h00

Le tabac est le facteur de risque majeur du cancer du poumon. Mais les fumeurs risquent-ils d'autres types d'affections des poumons comme le pneumothorax et le cancer de la plèvre (mésothéliome) ? Le point sur ces affections des poumons et leurs relations avec le tabac.

Plus d'articles