Endométriose : les traitements... et leur efficacité !

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Mercredi 16 Mai 2018 : 17h13

De fortes douleurs, surtout pendant les règles. Voilà le symptôme le plus connu de l'endométriose. On devrait plutôt parler au pluriel de cette maladie, car chaque femme présente une forme spécifique. Et les traitements doivent s'y adapter. Explications.

© Istock
PUB

De ses causes, on ne sait rien. Identifier correctement ses symptômes est à peu près aussi compliqué. L'endométriose est une maladie gynécologique ancienne, mais encore mal connue. Une chose est certaine : en l'absence de traitement, de nombreuses patientes souffrent le martyr.

La faute revient à un phénomène qui se produit lors des règles. En temps normal, la paroi de l'utérus (l'endomètre) se dégrade et est évacuée sous forme de sang menstruel. Mais chez les personnes souffrant d'endométriose, ce tissu remonte et se fixe sur d'autres organes, provoquant des douleurs. Le plus souvent, ce sont elles qui sont ciblées par les traitements.

Une prise en charge au cas par cas

PUB

En fonction de chaque patiente, la maladie va se manifester d'une manière différente. "Certaines femmes souffrent d'endométriose sans en développer les symptômes, mais on peut aussi observer des signes suspects en l'absence de la maladie", souligne Xavier Fritel, gynécologue-obstétricien au CHU de Poitiers (Vienne). Bref, le mal est complexe et nécessite une prise en charge sur mesure.

Plusieurs options thérapeutiques sont possibles, mais celles-ci s'adaptent surtout à la souffrance de la patiente et à ses attentes à long terme. Aux yeux du Pr Fritel, impossible d'établir une règle absolue.

Face à l'endométriose, "le traitement se fait en fonction de la sévérité de la maladie, de l'ampleur des lésions, des attentes de la femme mais aussi de ses antécédents", liste le spécialiste de l'endométriose.

Le choix thérapeutique est donc le fruit d'une réelle réflexion entre le médecin et la patiente, qui fixent ensemble les priorités. "Chaque traitement a des conséquences, il faut donc faire des choix", résume le gynécologue.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
PUB
PUB
A lire aussi
Les 6 symptômes révélateurs d'une endométriosePublié le 31/05/2018 - 14h51

Depuis quelques années, l'endométriose sort de l'ombre. Mais cette maladie gynécologique reste encore mal connue, notamment ses symptômes. S'ils varient fortement selon chaque patiente, certains se font fréquemment ressentir. Faisons le point.

Reconnaître l'endométriosePublié le 06/04/2010 - 00h00

Le diagnostic se fait souvent cinq ans après le début de la maladie. L'endométriose reste souvent ignorée ou sous-estimée. Pourtant une prise une charge médicale et chirurgicale peut venir à bout des douleurs et mettre l'endométriose en veilleuse...

Le vrai et faux sur l’endométriose en 10 pointsPublié le 10/03/2016 - 09h10

Grâce à l’acharnement d’une gynécologue française, le Dr Chrysoula Zacharopoulou, l’endométriose sort de l’ombre. La campagne 2016 a pour slogan « Les règles, c’est naturel, pas la douleur ». Le point d’orgue médiatique aura lieu le 19 mars 2016 avec la 3e Endomarche, marchemondiale pour l'endométriose qui réunira à Paris des milliers de femmes, des personnalités politiques et médiatiques. Le terme d’endométriose est de plus en plus familier, mais connaissez-vous vraiment cette maladie ? Etat des lieux sur la maladie en 10 points, sous l’œil expert du Dr...

Plus d'articles