L’endométriose profonde

© Istock

L’endométriose se caractérise par le développement anormal de muqueuse d’endomètre en dehors de l’utérus. Au gré des variations hormonales, cette muqueuse s’épaissit puis saigne, pouvant selon sa localisation provoquer des douleurs et des lésions susceptibles notamment de mettre la fertilité des femmes en péril. Lorsque cette muqueuse se situe très en profondeur, infiltrant les muqueuses digestive ou urologique, on parle d’endométriose profonde, l'une des formes les plus graves.

PUB

Pour bien comprendre l’endométriose

L’endomètre est la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus. À chaque début de cycle, elle s’épaissit progressivement sous l’influence des hormones ostéogènes, afin d’être prête à recevoir l’œuf en cas de fécondation. En l’absence d’ovule fécondé, la muqueuse devenue inutile se rétracte, saigne et est évacuée avec les règles.

PUB
PUB

En cas d’endométriose, on trouve de l’endomètre en dehors de l’utérus, lequel suit la même évolution, pouvant endommager des organes qui sont alors gênés ou lésés par l’épaississement de la muqueuse, les saignements et sa non-élimination à chaque cycle.

On comprend ici que les symptômes de l’endométriose et ses conséquences sont directement liées à la localisation de l’endomètre et à son étendue.

Trois types d’endométriose

Trois types d’endométriose ont été décrits :

  • l’endométriose superficielle péritonéale,
  • les kystes endométriosiques,
  • l’endométriose profonde.
Publié le 13 Mars 2017 | Mis à jour le 13 Mars 2017
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Association française d’urologie (AFU), Endométriose et douleurs pelvipérinéales chroniques.
Voir + de sources
Collège national des gynécologues et obstétriciens français, Extrait des mises à jour en gynécologie et obstétrique, L'endométriose pelvienne profonde : une entité spécifique, CH. CHAPRON et J.-B. DUBUISSON. Espoire, Ensemble pour l’innovation et la recherche, Chirurgie endométriose pelvienne profonde.
La rédaction vous recommande sur Amazon :