L’endométriose impose aussi de surveiller son cœur

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 06 Avril 2016 : 11h59
Mis à jour le Mercredi 06 Avril 2016 : 12h08
-A +A

Une étude américaine confirme que les femmes souffrant d’une endométriose sont plus exposées que les autres aux maladies cardiovasculaires. Le risque d’infarctus et d’angine de poitrine est nettement plus élevé en cas d’endométriose et particulièrement chez les femmes les plus jeunes.