Dormir plus freine la prise de poids !

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 20 Juin 2012 : 18h58
Mis à jour le Jeudi 21 Juin 2012 : 12h02

Il semblerait que le manque de sommeil augmente le risque de prise de poids.

Maintenant, la question est de savoir si la relation inverse est également vraie, à savoir si dormir davantage permet de diminuer le risque de surpoids ?

Quelle est cette relation entre durée du sommeil et prise de poids ?

Manquer de sommeil altère la sécrétion de certaines hormones, notamment celles impliquées dans la régulation de l’appétit, comme la ghréline et la leptine. Ce phénomène explique cette relation entre surpoids et nuits trop courtes.

Dans cette étude, une quarantaine de sujets de poids moyen ont été recrutés, tous identifiés comme étant des petits dormeurs, soit moins de 6 heures par nuit. La moitié d’entre eux ont accepté de dormir davantage, augmentant la durée de leurs nuits à 7-8 heures. Leur indice de masse corporelle (IMC) a été calculé une fois en début d’étude, puis 6 ans plus tard.

Par rapport à des sujets témoins (poids moyens et dormeurs moyens),on constate que les petits dormeurs ont en moyenne un IMC plus élevé : 27,7 contre 25,5.

Six ans plus tard, les sujets témoins et les volontaires qui ont augmenté leur durée de sommeil ont pris en moyenne une unité d’IMC. En revanche, les petits dormeurs ont pris deux unités d’IMC.

Contre la prise de poids, dormez plus !

En définitive, le manque de sommeil favorise bien la prise de poids et inversement, améliorer son sommeil aide à prévenir la prise de poids.

  • Une bonne hygiène de sommeil est donc un gage de bonne santé, y compris pour maintenir un poids stable, voire pour limiter la prise de poids.
  • Et pour améliorer son sommeil, pensez à l’activité physique, pas au moment du coucher bien sûr, mais en journée et le plus régulièrement possible !
Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 20 Juin 2012 : 18h58
Mis à jour le Jeudi 21 Juin 2012 : 12h02
Source : Chapute J.P. et al., International Journal of Obesity, 36 : 752–756, 2012.
A lire aussi
Bien dormir, ni plus ni moinsPublié le 22/06/2011 - 13h46

Cette étude qui a analysé la relation entre la durée du sommeil et le risque de dépression, a aussi l’avantage de nous indiquer le temps de sommeil idéal associé à une meilleure qualité de vie.

A quoi sert le sommeil ? Publié le 28/10/2015 - 11h27

Le sommeil est une fonction biologique essentielle. Un sommeil à la fois suffisant et de qualité est crucial, et encore plus à l’adolescence, période de vulnérabilité propice aux désynchronisations de l’horloge interne et donc à risque de manque de sommeil chronique. Préserver son...

Dormir ou grossirPublié le 05/03/2007 - 00h00

Le lien entre le sommeil et le poids s'éclaircit. Si les mécanismes ne sont pas encore compris, il est montré que le manque de sommeil augmente le risque de surpoids, voire d'obésité. Quelques conseils pour aider les ados à dormir plus longtemps et mieux car la qualité du sommeil est...

Attention, dettes de sommeil Publié le 17/03/2008 - 00h00

Près de 45% des Français déclarent ne pas dormir suffisamment. 17% accumulent les dettes de sommeil et 12% sont insomniaques. Mais on constate que ceux qui dorment le moins sont aussi ceux qui adoptent le moins les comportements favorables à un bon endormissement…

Plus d'articles