Couper court aux fringales !

Publié par Hélia Hakimi-Prévot, journaliste santé le Lundi 09 Novembre 2009 : 01h00
Mis à jour le Mardi 19 Octobre 2010 : 15h59
-A +A

C'est une sensation soudaine de faim, impérieuse, désagréable, qui oblige à ingurgiter immédiatement quelque chose de consistant. Quel est le mécanisme qui mène à la fringale ? Et comment y échapper ? Quelle est la différence avec le grignotage ? Côté Santé fait le point avec le docteur Laurence Lévy-Dutel*, endocrinologue/nutritionniste, spécialiste de la question.

Fringale ou grignotage ?

Karine prend son petit déjeuner tous les matins, sur le pouce, debout dans sa cuisine, à 6 heures tapantes. Un café, une tartine beurrée... et c'est parti : direction boulot ! Pourtant, cette jeune femme de 35 ans avoue ressentir, vers 10 heures, une petite baisse de régime, une sensation de faim contre laquelle elle ne peut pas lutter. Karine ne le sait pas encore mais elle a les symptômes caractéristiques de la fameuse fringale. "Il faut différencier fringale et grignotage", souligne le docteur Laurence Lévy-Dutel, endocrinologue/nutritionniste. "Le grignotage se caractérise par une envie de manger un ou des aliments(s) particuliers. Ses adeptes n'ont pas vraiment faim. Et ne contrôlent pas la quantité de ce qu'ils consomment : ils avalent les aliments sans compter. Lorsque l'on a une fringale, la donne diffère : on est obligé de manger pour répondre à sa faim", précise le docteur Lévy-Dutel.

A l'origine de la fringale, une mauvaise répartition de l'alimentation

La sensation de fringale provoque ainsi la nécessité de rechercher immédiatement de la nourriture. Tout se passe comme si notre corps nous avertissait d'une "baisse de carburant". "La fringale est un phénomène-réflexe. Elle est en fait, synonyme d'hypoglycémie : la baisse du taux de sucre dans le sang en dessous de la normale. Chez les personnes n'ayant pas de problème de santé, les fringales sont souvent dues à une mauvaise répartition de l'alimentation durant la journée. Et non à un mauvais comportement alimentaire", note le docteur Lévy-Dutel. Plusieurs causes peuvent expliquer l'apparition d'une fringale et donc, de l'hypoglycémie. L'une d'entre elle est totalement bénigne. Elle peut être améliorée très rapidement : il s'agit de la fringale survenant chez certaines personnes qui - comme Karine - au petit déjeuner prennent leur café ou leur thé sans prise de sucres lents (tartines, céréales...). La prise dans les heures qui suivent de sucres rapides (confiture, chocolat, fruits...) déclenche immédiatement une hypoglycémie réactionnelle. Celle-ci semble paradoxale puisque justement on vient d'absorber des sucres rapides. Le remède est alors tout simple : éviter les sucres rapides avant le déjeuner en trop grande quantité. "Les travailleurs qui se lèvent tôt et prennent un petit-déjeuner frugal, tous les matins, ont souvent un petit creux vers 10 ou 11 heures du matin. De même, ceux qui déjeunent sur le pouce, en mangeant un repas trop léger, ressentent une sensation de faim vers 16/17 heures. Ces personnes doivent apprendre à manger tous les aliments, de manière équilibrée et correcte (lire l'encadré Les remèdes anti-fringale)", indique le docteur Lévy-Dutel.

Publié par Hélia Hakimi-Prévot, journaliste santé le Lundi 09 Novembre 2009 : 01h00
Mis à jour le Mardi 19 Octobre 2010 : 15h59
Source : Côté santé
A lire aussi
Plus de fringales, plus de kilos en trop Publié le 15/04/2011 - 08h22

Ca n'est plus à démontrer.Les fringales qui vous poussent à avaler rapidement n'importe quoi mais le plus souvent quelque chose de sucré, déséquilibrent votre alimentation et vous font prendre des kilos.Comment ne plus en être victime ?

Ces fringales qui vous font grossir Publié le 23/03/2017 - 09h18

Vous crevez souvent de faim ? Vous ne résistez pas à un bout de fromage en préparant le dîner ?  Le tiroir de votre bureau est toujours équipé en biscuits ? Vous piquez une partie du goûter de votre enfant à la sortie de l’école ? Mais depuis quelque temps, la balance n’est plus...

Plus d'articles