Condylomes génitaux ou verrues génitales : les reconnaître, les traiter, les éviter

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 03/05/2016 - 16h55
-A +A

Les condylomes génitaux, aussi appelées verrues génitales, sont causés par certaines formes du papillomavirus humain (HPV). Bénignes dans la plupart des cas, elles méritent cependant suivi et prise en charge. En effet, elles sont gênantes, très contagieuses, et indiquent la présence d'un virus qui peut entraîner le cancer du col de l'utérus.

Verrues, condylomes génitaux : signes et symptômes

L'infection par le papillomavirus se signale par le développement de verrues dans la zone génitale. Ces condylomes génitaux apparaissent sur l'anus, la vulve, dans le vagin et sur le col de l'utérus pour la femme ; et sur la verge, les testicules et la région anale pour les hommes. Certains sont complètement plats et ne se voient donc pas ; d'autres consistent en de petites élévations dont la couleur peut être variable (gris, rose ou beige) ; enfin, des excroissances rouges qui évoquent les crêtes du coq peuvent aussi apparaître. Les conséquences immédiates sont uniquement locales, mais désagréables - irritation, odeurs gênantes, etc.

Comment soigner les condylomes ?

Il existe des crèmes spécialisées dans la destruction des verrues génitales. Les médecins peuvent aussi choisir d'utiliser la cryothérapie, ou de retirer les verrues chirurgicalement. Il n'est pas conseillé de commencer un traitement agressif dès l'apparition des premières verrues, parce qu'elles risquent de récidiver. Il est cependant très important de consulter votre gynécologue ou votre médecin généraliste si vous observez des condylomes dans votre région génitale, ou simplement une démangeaison anormale. En effet, ces verrues indiquent la présence du virus HPV, dont certaines variétés peuvent aussi causer un cancer du col de l'utérus. Votre médecin vous conseillera donc probablement un suivi préventif très régulier.

Initialement publié le 05/11/2010 - 14h16 et mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 03/05/2016 - 16h55

(1)Dihn, T., Sexually transmitted diseases, avril 2009

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
poulpe

bonjour a tous jai ete atein aussi de c foutu condylomes je ne c comment et m'en fou car elle sont la et stop bref jai ete chez mon medecin traitent ki ma confirmes la presence de ce virus il ma prescrit une creme nomme aldara et pris un rdv chez le dermato pour un mois apres avoir appliquer cette creme et il ma fortement interdit de depasser les doses prescrite dc 3x par semaine ac un jour de decalage sinon ds effet secondaire a coup sur tete de mule ke je suis je necoute rien et es appliker cette creme tous les soirs et l'es garder en journee pendant une semaine lundi au vendredi sa a pa louper plake de rougeur plaie minuscule ouvert bref au cours de la deusieme semaine je vous jure plu de condylomes mais c plake rouge jai appliker de lhuile de ricin la vrai et aujourdhui je traite de simple rougeur et pluuuu de condylomes japlike cette foi si la creme comme il me la di histoire de finir le traitement mai vraiment plu de condylomes huile de ricin en journee et cremme le soir je vai beaucoup mieu conclusion jai preferrer traiter des demengaison et plak rouge c plus gainant et derangent ke ls condylomes mai au moins pluuuuuu de verrues aujourd'hui jai de simple petite tache blanche preske invisible et oui en deux semaines je sui ac vous et ne decourager pas et sourtou svp ne prener pa le riske de le transemetre c hyper contagieux si vous voulez pa le dir a votre ami(e) simuler des demangaison du au frotement de vos cuisses ou autres choses kille ou elle puisse comprendre ke vous voulez pa fair lamour riennnnn dite ke vous applikez une creme puissante ki ne fau pa touche bref faite marcher votre tete et vous recommencerez a fair lamour kan plu de condylomes

PUB
A lire aussi
Est-ce un condylome, une verrue génitale ? Publié le 03/05/2016 - 16h47

Les condylomes génitaux , aussi appelés verrues génitales ou " crêtes de coq ", sont extrêmement fréquents dans la population sexuellement active. Généralement bénignes, les verrues génitales sont cependant inconfortables et très contagieuses, ce qui...

Verrue plantaire : c'est quoi ? Publié le 16/03/2016 - 17h41

Les verrues sont de petites excroissances cutanées. Elles sont dues à l’un des virus appartenant à la grande famille des papillomavirus. Les verrues plantaires ont leurs propres caractéristiques. Elles ont aussi la particularité d’être difficiles à t...

Plus d'articles