Comment le moustique tigre s'est installé en France

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Lundi 07 Mai 2018 : 16h59

Il est moins grand qu'une pièce d'un centime mais il fait peur. Originaire d'Asie, le moustique tigre est capable de transmettre des maladies comme Zika ou le chikungunya. On vous explique comment il a colonisé la France.

© Creative Commons
PUB

Long de seulement deux millimètres, cet insecte fait trembler la France. Plus petit que la plupart de ses cousins, l'Aedes albopictus est l'un des plus agressifs. C'est dire s'il porte bien son surnom : moustique tigre.

Autrefois confiné à l'Asie du Sud-est, ce nuisible prend aujourd'hui ses aises en Europe. Depuis la puce du rat, on aura rarement vu un envahisseur aussi craint. Il faut dire que les maladies qu'il peut transmettre (dengue, chikungunya, Zika) provoquent de lourds symptômes. Mais au fait, comment est-il arrivé en France ?

Une invasion mondiale

La grande aventure du moustique tigre commence dans les années 1980. Sans aide extérieure, "c'est un moustique qui vole assez mal et qui ne s'écarte pas d'un rayon de 100 à 150 mètres", nous explique Didier Moulis, directeur technique à l'EID (Entente Interdépartementale de Démoustication) Méditerranée.

Mais l'Aedes albopictus est un moustique moderne. Et il bénéficie du soutien de ses deux alliés : la mondialisation et le réchauffement climatique. Grâce aux moyens de transports, l'insecte quitte son Asie natale pour aller piquer en Amérique – du Nord et du Sud – mais aussi en Afrique et enfin… le Vieux Continent.

"Le moustique tigre est arrivé en Europe par le transport de pneus, souligne Didier Moulis. En effet, il a une préférence pour les endroits sombres où il y a de l'eau, ce qui est un gîte idéal pour pondre."

Il colonise ainsi l'Italie mais aussi l'Albanie. La France est d'abord épargnée par cette invasion. Le climat y est encore un peu trop frais et les œufs ne résistent pas toujours à l'hiver.

PUB

Un auto-stoppeur malvenu

Mais le moustique tigre est capable de s'adapter. C'est un champion de la survie en milieu hostile. D'origine tropicale, il évolue pour survivre en climat tempéré. "Visiblement, c'est un moustique qui s'adapte très bien aux différentes conditions climatiques, et qui est très opportuniste", résume Didier Moulis.

L'insecte peut remercier l'urbanisation du continent européen. Peu friand des températures extrêmes, il affiche une préférence marquée pour les villes, au climat plus doux. Et surtout, regorgeant de petites surfaces d'eau sans surveillance, qui serviront de lieux de ponte.

Toujours aussi moderne, l'Aedes albopictus se lance dans le covoiturage. "Il fait de l'auto-stop pour voyager, résume Didier Moulis. Les femelles sont assez agressives et suivent les gens pour leurs repas de sang. Lors des arrêts à l'aire d'autoroute, il descend."

C'est ainsi que, région par région, le nuisible progresse jusqu'à traverser la frontière française. Nous sommes en 2004, et la ville de Menton (Alpes-Maritimes) commence à faire les frais d'un moustique qui se nourrit le jour. Les autres espèces sont actives la nuit.

La France, nouveau terrain de chasse

L'Aedes albopictus commence par coloniser la métropole par les Alpes Maritimes. Il poursuite ensuite sa route vers les autres départements. Pour cela, il suit le même mode opératoire et s'invite dans les voitures.

Il lui faudra tout de même cinq ans pour parvenir à Montpellier (Hérault). Mais une véritable accélération se produit. En 2015 – à peine 10 ans après avoir posé les ailes sur le territoire – le moustique tigre est repéré en Alsace et en région parisienne.

© Autre

A ce jour, 42 départements ont déclaré la présence d'un "Aedes albopictus installé et actif". Il y a fort à parier que l'insecte continuera sa progression. L'objectif, à présent, est d'éviter que les virus qu'il peut transmettre ne s'installent également. C'est pourquoi un plan anti-dissémination a été mis en place dès 2006.

PUB
PUB
A lire aussi
Les 3 consignes anti-Chikungunya et anti-Dengue Publié le 19/06/2010 - 00h00

Vecteur du Chikungunya et de la Dengue, l'Aedes albopictus est un moustique étroitement surveillé. En 2005, il a été à l'origine d'une épidémie de Chikungunya à la Réunion. Aujourd'hui, ce moustique circule aussi en France métropolitaine, en région méditerranéenne.

Plus d'articles