Cimicifuga

Publié par Audrey Gast le Jeudi 26 Novembre 2015 : 14h22
Mis à jour le Jeudi 26 Novembre 2015 : 14h22
-A +A

La cimicifuga ou actée à grappes noires est utilisée contre les troubles de la ménopause.

La cimicifuga, la plante des Indiens

Originaire d’Amérique du Nord et déjà utilisée par les Amérindiens pour ses vertus médicinales, la cimicifuga est une plante d’environ 1 mètre de haut aux inflorescences blanches présentées en chandelles. Elle fut autrefois utilisée contre les morsures de serpents, contre la sciatique et l’arthrose. On la connait aussi sous le nom d’actée à grappes ou d’herbe des squaws en référence à ses origines. Ce sont ses rhizomes qui sont employés en phytothérapie pour lutter contre les troubles de la ménopause et du cycle féminin.

Une plante pour lutter contre les troubles de la ménoapuse

L’actée à grappes est employée pour lutter contre les désagréments qui accompagnent la ménopause : bouffées de chaleur, sudation, irritabilité, troubles du sommeil… Elle est également proposée en cas de syndrome prémenstruel et de règles douloureuses. Sous forme de préparation homéopathique (actaea racemosa), elle est utilisée pour préparer à l’accouchement (dernier mois de grossesse).

Bien que cela soit sujet à controverses, on prête à la cimicifuga des propriétés œstrogéniques qui expliqueraient ses effets sur les troubles de la ménopause.

L’Organisation mondiale de la Santé reconnait comme « cliniquement établi » son usage dans les

« traitements des symptômes tels que bouffées de chaleur, sueurs, troubles du sommeil et irritabilité nerveuse liés à la ménopause » et comme « traditionnel » son usage dans le syndrome prémenstruel et les règles douloureuses. Son utilisation dans les troubles liés à la ménopause est également reconnue par l’ESCOP, la Commission E et l’Agence européenne des médicaments.

La cimicifuga est inscrite sur la liste A (plantes médicinales utilisées traditionnellement) de l’Agence nationale de sécurité du médicament. Elle est parfois mentionnée dans les ouvrages de phytothérapie en cas de bourdonnements d’oreilles et de maux de tête.

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Jeudi 26 Novembre 2015 : 14h22
Mis à jour le Jeudi 26 Novembre 2015 : 14h22
A lire aussi
Ménopause Publié le 24/11/2015 - 14h55

Cimicifuga, sauge, houblon, gattilier : des solutions naturelles aux bouffées de chaleur et autres troubles de la ménopause.

Règles douloureuses : les plantes qui soulagent Publié le 14/06/2013 - 15h10

Les règles douloureuses, appelées « dysménorrhées » par les médecins, sont très fréquentes avant et/ou pendant les règles et génèrent des douleurs localisées au niveau du bas-ventre. Quelles sont les plantes qui peuvent apporter un soulagement aux nombreuses femmes qui souffrent au...

Soulager la ménopause par les plantes : les réponses de l’expert Publié le 23/11/2015 - 15h26

La ménopause est un cap difficile à franchir pour une femme autour de la cinquantaine. Sur les plans physique, physiologique, ou psychologique, les réponses à trouver sont multiples et doivent se compléter entre elles : l’apport des plantes pour compenser le déficit en hormones prend alors...

Plantes médicinales : appel à la prudence Publié le 31/07/2006 - 00h00

Il ne faut utiliser que des produits à base de plantes médicinales dont les effets revendiqués ont été démontrés, dont l'innocuité a été prouvée, et qui sont autorisés officiellement par les autorités en santé. Des effets dangereux inhérents à la prise d'un médicament à base de...

Plus d'articles