Chicorée

Publié par Audrey Gast le Mardi 11 Avril 2017 : 17h10
Mis à jour le Mardi 11 Avril 2017 : 17h12
-A +A

La chicorée  ( (Cichorium intybus L.) s’utilise pour favoriser la digestion et l’élimination. Elle est particulièrement riche en inuline.

Différents types de chicorées

Il existe deux types de chicorées : les chicorées sauvages (cichorium intybus L.) et les chicorées cultivées (cichorium endivia L.), dont les feuilles sont consommées en salade comme la scarole (var. latifolium) ou la frisée (var. crispum). Contrairement à ce que laisse entendre le nom latin de la chicorée cultivée, elle n’est pas à l’origine des endives de nos étals (appelées chicons en Belgique) qui sont issus de la chicorée sauvage, plus amère.

La chicorée sauvage est une plante commune que l’on rencontre dans les terrains incultes et aux bords de chemin. Elle peut atteindre 1 mètre de haut. Ses feuilles, très dentelées, ressemblent à celles du pissenlit et ses fleurs sont bleues. Comme le pissenlit dont elle est proche, elle laisse s’écouler une sorte de latex blanc si on la coupe. La phytothérapie utilise ses feuilles ainsi que ses racines.

L’utilisation de la chicorée comme plante médicinale bénéficie d’une très longue tradition puisqu’elle était déjà connue dans l’Antiquité : elle fut mentionnée par Dioscoride, Pline l’Ancien et Galien. Au Moyen-âge, sainte-Hildegarde utilisait déjà ses propriétés digestives.

Pour favoriser la digestion et l’élimination des toxines

Galien (médecin de l’Antiquité) considérait la chicorée comme « l’amie du foie », en effet les racines de chicorée sont cholérétiques et cholagogues, ce qui signifie qu’elles favorisent la sécrétion et l’élimination de la bile. La bile, sécrétée par le foie, joue un rôle important dans la digestion, car elle participe à l’élimination des toxines et à l’assimilation des graisses.

La chicorée est également diurétique, dépurative et légèrement laxative. Elle stimule la digestion et possède des propriétés apéritives.

On les conseille en cas de goutte de rhumatismes et de troubles hépatiques (jaunisse, congestion). Elle est efficace en cas d’indigestion et de digestion difficile accompagnée de flatulences, ballonnements…

La commission E (commission officielle allemande de phytothérapie) ainsi que l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) mentionnent l’usage de la chicorée en cas de perte de l’appétit et de dyspepsie (digestion difficile).

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Mardi 11 Avril 2017 : 17h10
Mis à jour le Mardi 11 Avril 2017 : 17h12
Source : Petit Larousse des plantes qui guérissent (500 plantes), Editions Larousse.
Encyclopédie des plantes médicinales, Editions Larousse.
120 plantes médicinales, Max Rombi et Dominique Robert, Editions Alpen.
List of German Commission E Monographs (Phytotherapy) - Chicory (Cichorium intybus) - Published April 23, 1987; Revised September 1, 1990.
European Medecines Agency- Community herbal monograph on Cichorium intybus L., radix-  January 2013 -
ANSM - LISTE A DES PLANTES MÉDICINALES UTILISÉES TRADITIONNELLEMENT - Juillet 2014 - http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/fedf77a46c9cdecc7fbb63dd957e8dd4.pdf.
(1) Site de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail - Afssa – Saisine n° 2004-SA-0365 – Avril  2005 - https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2004sa0365.pdf (consultation avril 2016).
A lire aussi
Chicorées Publié le 20/07/2007 - 00h00

Les chicorées forment une vaste famille de salades aux formes et aux couleurs différentes. Leur caractéristique commune est une certaine amertume. D'où l'utilisation d'une variété comme substitut du café.

4 plantes pour une bonne digestion Publié le 04/12/2015 - 15h11

Bien digérer, c’est d’abord posséder un estomac fonctionnel pour bien commencer la digestion. Puis, dans l’appareil digestif, interviennent le  foie, et la vésicule biliaire qui doivent fonctionner correctement tous les deux, permettant ainsi au maillon suivant, l’intestin, élément...

Artichaut Publié le 19/05/2015 - 12h54

Les feuilles d’artichaut (Cynara scolymus) sont utilisées pour les troubles liés à un mauvais fonctionnement du foie, susceptibles d’entraîner une digestion difficile, voire une insuffisance hépatique.

Plus d'articles