Bouillon blanc

Publié par Audrey Gast le Lundi 30 Novembre 2015 : 17h02
Mis à jour le Lundi 30 Novembre 2015 : 17h02

Le bouillon blanc (verbascum thapsus) est une plante pectorale utilisée en cas de rhume, de bronchites, de toux ou de maux de gorge

Publicité

Le bouillon blanc une plante médicinale traditionnelle

Le bouillon blanc est une longue plante que l’on rencontre fréquemment dans les lieux incultes et sur les bords de chemins. Elle se caractérise par ses fleurs jaunes disposées en épi et ses feuilles duveteuses agencées autour d’une tige épaisse. Les fleurs s’épanouissent en été et dégagent une odeur forte.

La plante est réputée comme médicinale depuis l’Antiquité (Dioscoride et Pline l’Ancien la mentionnaient déjà), mais la partie à utiliser pouvait varier (racine, feuilles, fleurs). Au moyen âge, les médecins conseillaient le suc de bouillon blanc contre la goutte et les hémorroïdes. Aujourd’hui, les fleurs séchées sont employées en phytothérapie pour leur teneur en mucilage, en iridoïdes et en flavonoïdes.

Publicité

Expectorante et adoucissante

L’usage du bouillon-blanc comme plante pectorale repose principalement sur une longue tradition. Il est utilisé en cas de rhume, d’infections ORL , de bronchites ou de maux de gorge, comme expectorant et adoucissant. Il est riche en mucilages qui apaisent les voies respiratoires et bronchiques en cas d’inflammation. On l’utilise aussi en cas de diarrhée. Il est aussi parfois employé en application locale pour calmer les démangeaisons et les hémorroïdes.

La Commission E (Commission allemande de phytothérapie) et l’Agence européenne des médicaments le conseillent dans les affections des voies respiratoires produisant du mucus et contre les maux de gorge associés à la toux et au rhume. Le bouillon-blanc est inscrit sur la liste A (plantes médicinales utilisées traditionnellement) de l’Agence nationale de sécurité du médicament.

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Lundi 30 Novembre 2015 : 17h02
Mis à jour le Lundi 30 Novembre 2015 : 17h02
A lire aussi
AlchémillePublié le 30/11/2015 - 15h55

L’alchémille (alchemilla vulgaris) est utilisée pour traiter les problèmes de la sphère gynécologique ainsi qu’en cas de diarrhée.

FicairePublié le 25/08/2015 - 15h27

La ficaire (ranunculus ficaria) est traditionnellement utilisée pour lutter contre les hémorroïdes.

MyrtillePublié le 05/05/2017 - 13h24

Baie sucrée et savoureuse, la myrtille (vaccinium myrtillus)  est utilisée comme plante médicinale contre les diarrhées et les troubles de la vision. Les feuilles sont parfois employées contre le diabète.

Bronchite Publié le 15/01/2016 - 12h05

Eucalyptus, sureau noir, plantain, romarin : les bienfaits des plantes en cas de bronchites

Plus d'articles