Artichaut

Publié par Audrey Gast le Mardi 19 Mai 2015 : 14h54
Mis à jour le Mardi 19 Mai 2015 : 14h54
-A +A

Les feuilles d’artichaut (Cynara scolymus) sont utilisées pour les troubles liés à un mauvais fonctionnement du foie, susceptibles d’entraîner une digestion difficile, voire une insuffisance hépatique.

L’artichaut, mets de choix

L’artichaut est originaire du bassin méditerranéen, son nom viendrait du maure « al-churchufa » qui signifie plante comestible. Il appartient à la famille des Asteraceae qui compte des espèces aussi variées que la marguerite, le pissenlit, la chicorée ou le chardon-Marie.

L’artichaut, qui peut atteindre jusqu’à un mètre cinquante, est fréquent dans les potagers. Mets de choix, déjà grandement apprécié du temps des Grecs et des Romains, il se prépare de multiples façons, mais seul le bourgeon floral est consommé.

Les artichauts (Cynara scolymus) tels que nous les connaissons sont considérés comme une variante du cardon (Cynara cardunculus) appelé également carde ou chardon d’Espagne. L’artichaut aurait été introduit en Europe au XVème siècle et apprécié de la noblesse.

Des feuilles riches en cynarine

En phytothérapie, ce sont les grandes feuilles dentées (et très amères) attenantes à la tige qui sont utilisées car riches en principes actifs.

Les feuilles d’artichaut sont traditionnellement recommandées dans les affections liées à un mauvais fonctionnement du foie et surtout de la vésicule biliaire : digestion difficile, « foie paresseux », mais aussi ictère et intoxications.

Elles contiennent notamment de la cynarine à laquelle on attribue l’action cholérétique (favorise la sécrétion de la bile) de la plante. L’artichaut a aussi une action diurétique. La bile produite par le foie est stockée dans la vésicule biliaire. Elle favorise la digestion, particulièrement celle des graisses, et joue un rôle détoxifiant.

L’augmentation de la sécrétion de bile est utile en cas d’insuffisance hépatique (foie paresseux). L’artichaut possède également des propriétés hépato protectrices, ce qui en fait une plante idéale pour un foie fragile ou fragilisé.

L’OMS, l’Agence Européenne du Médicament et la Commission E reconnaissent l’usage des feuilles d’artichaut dans le traitement des troubles digestifs (dyspepsie). L’ESCOP recommande leur usage contre les douleurs digestives et les troubles liés au foie et à la vésicule biliaire.

On attribue également à l’artichaut des propriétés sur le taux de cholestérol. Des études récentes font état d’une diminution des taux de cholestérol LDL et de cholestérol total dans le sang après la prise d’une supplémentation en extrait de feuilles d’artichaut sur des sujets présentant une hypercholestérolémie modérée (1, 2). L’Organisation Mondiale de la Santé reconnaît l’usage de l’artichaut en traitement d’appoint de l’hypercholestérolémie légère à modérée.

Par ses vertus cholérétiques, l’artichaut est aussi un laxatif doux. L’artichaut fait également baisser le taux d’acide urique présent dans le sang et aide donc à lutter contre les manifestations en résultant comme la goutte et les calculs urinaires.

On a signalé une action positive contre les vertiges et les acouphènes, en cures régulières.

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Mardi 19 Mai 2015 : 14h54
Mis à jour le Mardi 19 Mai 2015 : 14h54
A lire aussi
Vésicule biliaire Publié le 15/01/2016 - 12h26

Quelles plantes en cas de troubles de la vésicule biliaire ?  La bile, produite par le foie et stockée dans la vésicule biliaire, est un élément important de la digestion. Les plantes comme le radis noir, l'artichaut ou le boldo peuvent favoriser la production et l’élimination de la bile...

Boldo Publié le 31/08/2015 - 15h01

Les feuilles de boldo (Peumus boldus) sont recommandées pour stimuler la fonction hépatique et favoriser la digestion. Le boldo calme les maux de ventre liés à la digestion.

Radis noir Publié le 19/05/2015 - 13h26

Le radis noir (Raphanus sativus var. Niger) est utilisé pour traiter les troubles de la digestion associés à un foie paresseux, à une inflammation vésiculaire ou lors des cures de « détox ».

4 plantes pour une bonne digestion Publié le 04/12/2015 - 15h11

Bien digérer, c’est d’abord posséder un estomac fonctionnel pour bien commencer la digestion. Puis, dans l’appareil digestif, interviennent le  foie, et la vésicule biliaire qui doivent fonctionner correctement tous les deux, permettant ainsi au maillon suivant, l’intestin, élément...

Plus d'articles