Wedding blues : ils se marièrent... et déprimèrent ?
Publié le 25 Mai 2009 à 2h00 par Marion Garteiser, journaliste santé
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Le wedding blues, déprime spécialisée


Le "wedding blues" n'a pas de vraie définition médicale. C'est simplement une période de déprime qui suit le mariage et peut durer quelques jours à quelques mois. Mais il ne faudrait pas le sous-estimer, d'après Frédérique Back, thérapeute qui anime des préparations au mariage: "il s'agit d'une perte de repères qui peut être très douloureuse, et même déclencher des troubles profonds."

Une définition en trois temps


Si, après le mariage, la déprime pointe le bout de son nez, c'est parfois à cause d'une déception: malgré tout ce travail, la fête n'a pas été à la hauteur des attentes. Ou alors, même si tous les détails se sont avérés parfaits, ce sont les sentiments qui n'étaient pas au rendez-vous, noyés sous le stress et toutes les autres émotions. A plus long terme, les couples peuvent parfois ressentir un vide dû à la fin de ce projet de longue haleine. Pendant des mois, ils n'ont pensé à rien d'autre ou presque… et en vingt-quatre heures, tout est fini. Mais après le mariage, il y a aussi une période de deuil des attentes déçues: non, les mariés ne disparaissent pas dans un nuage étincelant pour "vivre heureux et avoir beaucoup d'enfants". Le lendemain, le couple est le même. Et ce n'est pas parce que l'amoureux, est devenu un époux, qu'il aura du jour au lendemain perdu ses petites habitudes (ou ses grands traits de caractère) agaçantes.

Wedding blues, quelles solutions?


Pour que le wedding blues soit une simple période de réajustement et non une vraie déprime, il y a quelques tactiques… et ça commence avant le mariage: "il faut remettre le couple et son projet au centre de la fête. Trouver ensemble le sens de ce que l'on fait. Cela permet de construire, de planifier, et d'éviter les surprises dans le futur" conseille Frédérique Back. Un projet de couple solide sera votre meilleur atout pour résister aux montagnes russes émotionnelles déclenchées par la préparation d'un mariage! Et après? Il faut se ménager un peu de temps à deux, pour célébrer la belle journée (en confectionnant un album photos par exemple), et surtout… refaire des projets.

L'effet conte de fée


Pour certains, et surtout certaines, le wedding blues est causé par l'envie de renouveler encore et encore cette sensation d'être la plus belle de la fête et d'avoir tous les projecteurs braqués sur soi. La robe la plus spectaculaire, les regards amoureux, les compliments par dizaines… renoncer à cela juste le lendemain du jour où on l'a obtenu, et après avoir tant travaillé pour l'obtenir: c'est dur, dur pour certaines accro à leur image de princesse.

Merci à Frédérique Back, de l'Institut pour le développement de la communication (www.idevcom.be)