L'infidélité a-t-elle des vertus ?

Si l'infidélité provoque de sérieuses remises en questions, elle peut aussi s'avérer salutaire pour le couple. Explications.
PUB

L'infidélité : une blessure narcissique...

Le mari, la femme et l'amant. Sur le grand ou le petit écran, le fameux trio prête à sourire... mais c'est rarement le cas dans la vie. Aujourd'hui libéré du mariage par convenance sociale, le couple tolère encore moins bien ces incartades car l'union repose sur un contrat moral, fondé sur la vérité et l'authenticité. "L'infidélité est une transgression du contrat de confiance et de loyauté que s'est donné le couple", rappelle le Docteur Robert Neuburger, auteur des "Nouveaux couples" (Odile Jacob). La tromperie provoque "une blessure narcissique" chez le conjoint trompé. "J'entends souvent la phrase : "Mais qu'est-ce qu'il (ou elle) a de plus que moi ?" rapporte Danièle Balmelle, thérapeute de couple à Lyon. La personne trompée se sent dévalorisée et perd confiance en elle-même."

PUB
PUB

L'infidélité : une occasion de se retrouver...

Pourtant, cette crise peut être féconde, si elle est surmontée. « Une infidélité a toujours un sens qui implique les deux conjoints, poursuit Danièle Balmelle. Il faut prendre du temps pour comprendre ce qui s'est passé, tout en étant aussi capable de se remettre en cause."Certains pardons, donnés un peu trop vite, peuvent être une manière d'éviter tout débat de fond. Le véritable pardon demande du temps car la « blessure narcissique » doit être en voie de cicatrisation. Le dialogue, qui peut naître après une infidélité, est une précieuse occasion de refonder le couple sur de nouvelles bases. « En dépassant leurs blessures, les conjoints sont animés par un mouvement simultané de l'un vers l'autre, conclut Danièle Balmelle. C'est ce qu'on appelle la réconciliation. »

Publié par Psychonet Production le Lundi 26 Août 2002 : 02h00