Le Viagra® souffle ses 4 bougies en pleine santé sexuelle

Le Viagra® (sildenafil de Pfizer) est un médicament comme on en fait trop peu. Il soigne bien une maladie qui blesse profondément ceux qui en sont atteints, est très sûr et participe à une évolution sociale majeure : de nos jours, la vie sexuelle continue longtemps, bien après la cinquantaine !

PUB

En fait, les troubles de l'érection sont devenus un vrai sujet de dialogue entre les médecins et leurs patients, ceux-ci osant enfin demander aux professionnels de santé ce qu'ils peuvent leur proposer comme solution.Même les études de surveillance des effets indésirables sont positives. Par exemple, on dit que le Viagra® n'augmente pas les risques d'accidents cardiaque… Voire même, selon les chiffres tirés d'une enquête réalisée au Royaume-Uni entre 1998 et 1999 auprès de 5.601 personnes, cette molécule aurait plutôt l'effet l'inverse, en diminuant les risques cardiaques, et ce, de l'ordre de 30% ! Bien entendu, en cas de pathologie cardiaque sous-jacente, la prescription du Viagra® va être l'occasion d'un bilan, d'un électrocardiogramme d'effort. Evidemment, les pathologies du couple, la psychologie en général devront être abordées. Il faudra également faire le bilan d'une cause organique et la soigner autant que possible. Mais globalement, des médicaments aussi sûrs et aussi efficaces sont rares.

PUB
PUB

C'est peut-être d'ailleurs ce qui pousse le ministère de la santé à envisager son remboursement pour ceux qui souffrent de troubles érectiles dus à des causes organiques comme le diabète ou les maladies cardiovasculaires. Jamais la définition de la santé par l'Organisation Mondiale pour la Santé n'aura été mieux approchée : état de bien être mental, physique et social. L'OMS a même inventée le concept de santé sexuelle On vit une époque formidable !

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 11 Décembre 2002 : 01h00
Source : Pr Pierre Costa, urologue-andrologue ; Pr Nicolas Danchin, cardiologue ; Janine Mossuz-Lavau, sociologue ; Etienne de Grati, peintre. Conférence de presse Pfizer du 27 novembre 2002.