Vernis gel et faux ongles : alerte sur un risque d’allergie

Publié par Laurène Levy, journaliste santé le Vendredi 10 Août 2018 : 12h03

L’Association des Dermatologues Britanniques alerte sur le risque d’allergie de contact lié au port de faux-ongles et à la pose de vernis semi-permanent et de vernis gel. Les symptômes peuvent apparaître sur le visage, sur le cou ou encore sur les parties intimes.

© Adobe Stock
PUB

Des symptômes qui peuvent survenir à n’importe quel endroit du corps. L’Association des Dermatologues Britanniques alerte dans un communiqué publié en ligne le 9 août 2018 sur les risques allergiques liés au port de faux-ongles et à la pose de vernis gel. En cause ? Des composés allergènes contenus dans ces cosmétiques : les méthacrylates.

Attention aux kits de vernis gel

L’inquiétude de ces médecins est née d’une enquête réalisée par 13 dermatologues. Ces spécialistes ont testé les réactions allergiques de contact aux méthacrylates de 4 931 personnes au Royaume-Uni et en Irlande en 2017. Selon leurs résultats, 2,4% des personnes testées étaient allergiques à au moins un type de méthacrylate.

Les produits de manucure visés par les dermatologues sont les suivants :

  • Les "Gel Nails" ou ongles gel : dérivés des méthacrylates, ils peuvent être appliqués directement sur l’ongle ou sur des faux-ongles. Ils doivent être séchés sous une lampe à rayons ultraviolets (UV). Ils résistent au dissolvant. 
  • Les faux-ongles, posés sur l’ongle au moyen d’une colle. Leur séchage s’effectue à l’air libre.
  • Les "Gel polish", hybrides entre le vernis classique et le vernis gel. Ils doivent être séchés sous une lampe UV mais peuvent être ôtés dans un bain d’acétone.

"C’est lorsque le produit pas encore sec entre en contact avec une partie du corps que la réaction allergique aux composés chimiques peut survenir", alerte l’Association des Dermatologues Britanniques. Ces médecins appellent notamment à se méfier des kits de vernis gel à réaliser chez soi, pour lesquels "un séchage insuffisant peut augmenter le risque de développer une allergie".

PUB
PUB

Ongles mous et démangeaisons cutanées

Comment reconnaître une allergie de contact aux méthacrylates ? Les symptômes d’une telle réaction regroupent "le ramollissement des ongles, l’apparition de zones rouges qui démangent non seulement aux extrémités des doigts mais aussi potentiellement à tous les endroits du corps qui sont entrés en contact avec les ongles, comme les paupières, le visage, le cou et les régions génitales" décrivent les dermatologues de l’Association.

"Il est primordial que les personnes sachent qu’elles peuvent développer des allergies liées aux ongles artificiels" appuie le docteur David Orton, membre de l’Association des Dermatologues Britanniques. Ce spécialiste redoute en effet que de nombreuses femmes souffrent d’une absence de diagnostic "car elles ne relient pas forcément leur symptômes à leurs ongles, en particulier si les symptômes surviennent ailleurs sur le corps". Le problème ? Une telle allergie peut avoir de lourdes conséquences sur le long terme, notamment car les méthacrylates sont présents dans des dispositifs communs de soins dentaires et chirurgicaux.

 

Publié par Laurène Levy, journaliste santé le Vendredi 10 Août 2018 : 12h03
Source : Dermatologists issue warning about UK artificial nail allergy epidemic – Communiqué de l’Association des Dermatologues Britanniques, 9 août 2018
PUB
PUB
A lire aussi
Les faux-ongles sont-ils dangereux ? Publié le 21/01/2008 - 00h00

Existe-t-il des inconvénients aux faux ongles ? Abîment-ils les ongles ? Quels sont exactement les risques ? Voici les réponses du Dr Philippe Abimelec*, dermatologue et spécialiste des ongles.

Plus d'articles