La vaccination: une alternative à la chimio?
Sommaire

Le risque de récidive demeure

Le Professeur Vansteenkiste reconnaît que le terme "vaccination" pour la thérapie MAGE-A3 est quelque peu trompeur. "On associe généralement la vaccination à la prévention, comme les récents vaccins contre le cancer du foie et du col de l'utérus, qui en fin de compte sont aussi des vaccins contre l'hépatite et le papillomavirus humain. Dans le cas du MAGE-A3, l'usage préventif est techniquement impossible. Il s'agit ici d'un traitement, mais le mécanisme est comparable."Selon le professeur Vansteenkiste, immuniser totalement le patient à terme est peu réaliste. "Notre immunothérapie contient la promesse de faire un pas de plus dans le traitement. Mais nous sommes encore loin de la guérison à 100%. Le conseil de ne pas fumer reste dès lors toujours d'application."

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :