Un garçon de 5 ans drogué après avoir mangé des bonbons d’Halloween

© Adobe Stock

Braylen, un garçon vivant dans l’Ohio aux Etats-Unis, a été hospitalisé et testé positivement à la méthamphétamine après avoir récolté des bonbons pour la fête d’Halloween.

PUB

Des bonbons ou un sort ? La fête d’Halloween a mal tourné pour ce petit garçon de cinq ans résidant à Galion, Ohio, aux Etats-Unis. Après avoir collecté des friandises dimanche 28 octobre 2018, Braylen se met à trembler, ne parvient plus à bouger ses bras ni ses jambes et semble désorienté. Transporté à l’hôpital, il est alors testé positivement à la méthamphétamine, une drogue de synthèse psychostimulante illicite, rapporte la chaîne CNN.

"Toujours regarder les bonbons en détail"

Pourtant, l’enfant assure n’avoir rien porté d’autre à sa bouche que des fausses dents de vampire, qui ont été envoyées à un laboratoire pour être analysées. Les bonbons récoltés ce jour-là ont quant à eux été jetés par les parents de Braylen. "Cela ne se produit que rarement" rassure Brian Saterfield, le chef de la police de Galion, interrogé par CNN. Mais la prudence reste néanmoins toujours de mise à cette période de l’année : "Je pense que les parents devraient toujours être attentifs et regarder les bonbons en détail. Recherchez tout ce qui ne serait pas à sa place et si l’emballage d’un bonbon est ouvert ou déchiré, jetez-le" préconise le chef de la police.

PUB
PUB

Le père de l’enfant arrêté par la police

Aucun autre cas n’a été signalé à Galion, et l’enquête en cours n’a pour le moment pas permis de révéler si la drogue ingérée par le petit garçon venait des bonbons, des dents de vampire ou d’une autre source. D’autant que le père de l’enfant, Cambray Carwell a été arrêté le 2 novembre 2018. Le jeune homme de 24 ans a en effet été lui aussi testé positivement à la méthamphétamine et les autorités qui ont fouillé son appartement y ont trouvé du cannabis, de la méthamphétamine et du matériel pour consommer ces drogues, rapporte de son côté la chaîne NBC. Dans une interview accordée à 10TV, la mère de Braylen, Julia Pence a reconnu que le père de l’enfant et elle-même étaient d’anciens toxicomanes mais qu’ils étaient désormais tous les deux sortis de cette dépendance.

Intoxications accidentelles en hausse chez les enfants

Les intoxications accidentelles de drogue chez les enfants constituent un problème récurrent de plus en plus fréquent. En août 2018, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rapportait en effet que pour le cannabis, les cas d’intoxications infantiles avaient été multipliés par 2,5 en l’espace de trois ans seulement. L'intoxication accidentelle aux drogues touche essentiellement les jeunes enfants de moins de deux ans et cet empoisonnement se déroule le plus souvent au sein du foyer familial, principalement durant la période estivale et les fêtes de fin d'année.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés