Trop de stress au travail

Selon l'enquête de l'Observatoire du stress CFE-CGC, trois cadres sur quatre déclarent être stressés par leur travail. Dans 68% des cas, ce sentiment s'accompagne de symptômes physiques ou psychiques et près de la moitié souhaitent quitter leur poste pour cette raison.
PUB

Le stress au travail se traduit inévitablement par des troubles physiques et psychologiques. En premier lieu bénins : fatigue, manque de sommeil, augmentation de la pression sanguine, maux d'estomac, puis sous forme de maladies installées : infarctus du myocarde, maladies cardiovasculaires, ulcères, dépression, etc.

Les 1.311 cadres interrogés se déclarent en général satisfaits de leur travail. En revanche, ils souffrent à unanimité d'un manque de reconnaissance (81%).Plus de 73% d'entre eux jugent leur charge de travail trop importante et 42% regrettent un certain flou dans leurs attributions. Le passage aux 35 heures est montré du doigt car il entraîne une intensification du travail quotidien. Plus de 80% des salariés affirment dépasser largement les 40 heures hebdomadaires et 25% les 50 heures. La plupart partagent le sentiment de devoir travailler plus vite qu'auparavant, de ne pas avoir suffisamment de temps et de devoir rester à leur poste plus longtemps que ne le permet la durée légale, afin d'atteindre des objectifs que nombre d'entre eux jugent irréalistes !

PUB
PUB

Près de 43% des personnes interrogées avouent être contraintes de réaliser des actions contraires à leur éthique. Pour 54% des salariés, leur contexte de travail est à forte charge émotionnelle. Notamment, les relations avec leurs collègues sont difficiles, par manque de soutien (49%) ou par esprit de concurrence (35%).

Et pourtant, les trois quarts se déclarent autonomes dans l'organisation de leur travail, un élément reconnu pour faciliter la gestion du stress. En fait, l'inquiétude face à leur situation générale (pour 63% d'entre eux), le manque de perspectives de carrière (81%), mais également la difficulté à concilier vie privée et vie professionnelle (61%), témoignent de l'ampleur des effets du stress au quotidien.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 31 Octobre 2002 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 06 Novembre 2002 : 01h00
Source : Enquête de l'observatoire du stress CFE-CGC (Confédération française de l'encadrement-CGC) réalisée auprès de 1.500 cadres en 2002.