Trampoline : à grand saut, grande prudence

Rien qu'à la vue d'un trampoline, nos enfants sautent de joie. Si depuis des années, nombre de salles de sport et de plus en plus d'écoles en sont déjà équipées, certains parents sont maintenant tentés d'en installer un dans la salle de jeux de leurs enfants ou dans le jardin dès les beaux jours. Face au nombre croissant d'accidents générés par cette pratique, cette idée n'est pas la meilleure.
PUB

En France, peu de données sont disponibles. Mais aux Etats-Unis, où l'usage des trampolines est répandu, des chiffres inquiétants viennent d'être divulgués. Ainsi, chaque année, 75.000 enfants américains consultent aux urgences et plus de 2.000 restent hospitalisés à la suite d'un accident de trampoline. Ces chiffres ont presque doublé par rapport aux années 1990-1995. Les fractures (poignet, bras, cheville, jambe, cou) et les luxations sont les lésions les plus fréquentes. Toutefois, les coupures et les lacérations sont en augmentation.

PUB
PUB

Autre donnée intéressante, les blessures ne surviennent pas toujours lors d'une chute à côté du trampoline. En effet, selon une autre enquête, canadienne cette fois, nombre d'accidents se produisent par exemple lorsque deux enfants ou davantage s'amusent ensemble sur le même trampoline, lors d'une manoeuvre acrobatique ou encore d'un atterrissage brusque sur le trampoline.

Mais surtout, les accidents ont lieu dans la très grande majorité des cas au domicile (90%). C'est pourquoi, il est recommandé aux parents de rester extrêmement vigilants, tandis qu'il semble prudent de leur déconseiller d'investir dans l'achat d'un trampoline à usage domestique, que celui-ci soit réservé à une salle de jeux, à une cour ou un jardin.

A savoir

A côté des risques de fractures, il faut savoir que la pratique du trampoline expose particulièrement les articulations : entorses fréquentes, travail d'amortissement important.

Le conseil préventif

L'échauffement est vivement conseillé : étirements et assouplissements.Une séance de retour au calme avec des étirements est également nécessaire.

Publié le 31 Mai 2005
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Congrès annuel Pediatric Academic Societies, Washington ; Unité pédiatrique de Rhode Island, mai 2005.