Tout savoir sur l'ovulation !

Test d'ovulation "maison" : plus fiable mais coûteux

Également utilisé pour repérer l'ovulation avec précision, quand on veut un bébé et plus fiable que la courbe de température puisqu'il n'est pas perturbé en cas de rhume, il repose sur la détection d'une hormone dans l'urine (LH).

Synthétisée tout au long du cycle, sa production (et donc son élimination dans les urines) connaît un pic, environ 24 à 48 heures avant l'ovulation. Si le test est négatif, il faut recommencer le lendemain, jusqu'à ce qu'il soit positif : cela signifie alors qu'une ovulation va se produire sous 2 jours et donc, que c'est le bon moment pour un câlin !

En l'absence d'ovulation, un bilan s'impose

Le bon déroulement des cycles dépend des ovaires, mais aussi de deux petites glandes du cerveau (l'hypothalamus et l'hypophyse). Certaines affections endocriniennes, ainsi que l'anorexie ou l'obésité, peuvent perturber leur fonctionnement. Si le couple essaie d'avoir un enfant sans succès depuis un an (moins longtemps si la femme a plus de 35 ans), le médecin propose entre autres un bilan hormonal, ainsi qu'une échographie pelvienne afin d'apprécier le fonctionnement des ovaires (un bilan de stérilité masculine est également effectué).

Lorsque tout est normal, le seul fait de le savoir peut entraîner un soulagement tel que certaines femmes, sans doute trop stressées auparavant, se retrouvent enfin enceintes !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :