5 idées fausses à ne plus croire sur la charcuterie

© Adobe Stock

Derrière le terme de charcuterie se cache toute une série de modes de conservation et de préparation de viandes d’origines variées. Autant de produits souvent très appréciés des consommateurs mais qui ont mauvaise presse du fait de leur teneur moyenne élevée en graisses. Qu’en est-il vraiment ? Voici cinq idées fausses à son sujet.

PUB

La charcuterie est à bannir pour garder la ligne

La charcuterie comprend de nombreuses spécialités obtenues par la transformation de la viande de porc principalement, mais aussi avec du gibier (pâtés de sangliers ou lièvre) et de la volaille (canard surtout). Ainsi, leur teneur en lipides peut varier de 5 à 50 %. Parmi les plus riches, citons les rillettes et confits (40 à 50 % de MG), les saucissons secs et salami (40 à 45% de MG) et le délicieux foie gras (50 % de MG).

PUB
PUB

Pour garder la ligne, mieux vaut éviter d’en consommer tous les jours ; en revanche, les proposer au menu une fois par semaine maximum, fait partie d’un bon équilibre alimentaire. Enfin, le jambon blanc, l’épaule, le bacon, sont des produits maigres ; ils peuvent donc être présents plus souvent dans nos assiettes sans risque pour notre ligne.

Publié le 12 Octobre 2017
Auteur(s) : Nathalie Bednar, diététicienne-nutritionniste
La rédaction vous recommande sur Amazon :