Tomber malade pendant les congés... Vous connaissez ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Jeudi 26 Février 2015 : 08h00
Mis à jour le Jeudi 26 Février 2015 : 14h51

C'est un phénomène bien connu : le salarié épuisé qui se presse pour boucler les derniers dossiers avant les vacances, quitte enfin le travail la conscience tranquille, et... tombe malade le premier jour de ses congés. Ce phénomène est-il réel ? Et quelles peuvent en être les causes ?

PUB

La maladie des loisirs, ça existe !

Le terme « maladie des loisirs » a été inventé par un chercheur néerlandais. Il a consacré à ce phénomène une véritable étude scientifique, publiée en 2002, dans laquelle il estimait à 3% environ les personnes qui tombent malades quand ils partent en vacances, ou pendant le week-end. Les symptômes sont variés : maux de tête, fatigue, douleurs musculaires, nausée...

Est-on face à un problème de santé sérieux ? Probablement pas ; d'ailleurs plus personne ne s'est penché dessus depuis la sortie de cette étude - pilote. Mais si vous menez l'enquête autour de vous, vous entendrez sans doute des témoignages. Alors à quoi est dû cet événement étonnant ?

PUB
PUB

Pourquoi tombons-nous malade pendant nos vacances ?

Ce qui semble certain, c'est que tomber malade au moment des vacances et des week-ends est lié au stress subi pendant que l'on travaille. Pour l'auteur de l'étude, les personnes les plus souvent atteintes ont du mal à « décrocher ». C'est en tout cas généralement juste après ces moments de stress que le problème se révèle, peut-être parce que l’organisme a tellement puisé dans ses ressources qu’il ne peut plus faire davantage. Mais d'autres éléments peuvent expliquer ces symptômes... D'abord, le simple fait de voyager peut rendre malade. Prendre l'avion ou d'autres méthodes de transport en commun nous maintient pendant des heures à proximité d'autres personnes qui sont peut-être porteuses de virus. Et se rendre dans un pays lointain nous expose à des germes, virus ou bactéries, que notre système immunitaire ne connaît pas, et qui pourront donc déclencher une maladie. Sans parler du stress, des éventuelles pertes d'heures de sommeil, etc.

Par ailleurs, il a déjà été prouvé que lorsque nous sommes très occupés, nous prêtons moins d'attention à nos maladies. Une partie des maladies décelées pendant les vacances ont probablement débuté au bureau, mais n'ont pas été détectées avant que l'on ait le temps de se demander comment on se sent... une fois sur la plage.

Enfin, pour certaines personnes, le temps normalement appelé « loisirs » est en réalité aussi stressant, voire plus, que celui qui est passé au bureau. Soit que ces personnes préfèrent leurs activités professionnelles que celles qu'elles doivent effectuer pendant leurs vacances... ou qu’elles ont en réalité autant, voire plus, à faire pendant les vacances, parce que leur vie privée est tout aussi chargée que leur vie au travail.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Jeudi 26 Février 2015 : 08h00
Mis à jour le Jeudi 26 Février 2015 : 14h51
Source : Vingerhoets, AJ. Et al., Psychother Psychosom. 2002 Nov-Dec;71(6):311-7.
PUB
PUB
A lire aussi
6 conseils pour garder le moral au retour de vacancesPublié le 03/08/2011 - 08h31

Les vacances sont terminées, la rentrée s’annonce, toujours un peu stressante… Comment conserver les bienfaits des vacances le plus longtemps possible, idéalement jusqu’aux prochaines ? 6 conseils pour une rentrée en forme et dans la bonne humeur.

7 conseils pour éviter la déprime du dimanche soirPublié le 13/12/2016 - 12h15

Chaque dimanche, c’est pareil, la déprime vous envahit : vous avez le bourdon à l’idée que le week-end se termine et qu’il faut retourner à l’école ou au travail le lendemain. Mollesse, mélancolie, anxiété, irritabilité... On estime que 50% de la population serait concernée par le...

Conseils pour bien faire la siestePublié le 02/03/2009 - 00h00

La sieste, tout le monde dit que c'est tendance. Mais quand il s'agit de la faire vraiment, c'est une autre histoire! Sous nos latitudes, les siesteurs sont encore une minorité. Si vous voulez vous mettre à la sieste, il faudra lui faire une place dans vos habitudes. Voici quelques conseils.

Plus d'articles