Thyroïde : et si j'avais un nodule ?

Souvent asymptomatiques, les nodules de la thyroïde sont généralement découverts fortuitement. Se pose alors la question : faut-il enlever ou non les nodules de la thyroïde ?

Qui est à risque de nodule de la thyroïde ?

Les nodules de la thyroïde, qui correspondent à de petites protubérances sur la glande thyroïdienne située à la base du cou, sont très fréquents. La simple palpation du cou suggère que 2 à 8% de la population est porteur de nodules de la thyroïde. Mais à l'échographie cette proportion passe de 15 à 40%.

Le risque d'avoir des nodules augmente avec l'âge et varie selon le sexe : les femmes sont 2 à 3 fois plus souvent concernées que les hommes.

Une carence en iode, même modérée, et une exposition aux radiations ionisantes pendant l'enfance augmente également le risque de présenter des nodules de la thyroïde.

Quels sont les symptômes qui permettent de suspecter un ou des nodules thyroïdiens ?

Les nodules de la thyroïde ne provoquent souvent aucun symptôme. Sinon, une sensation de pression au niveau du cou, une douleur et des difficultés à avaler sont des signes évocateurs de nodules thyroïdiens. S'ils produisent des hormones thyroïdiennes, leur présence peut provoquer des symptômes d'hyperthyroïdie (perte de poids, palpitations cardiaques, troubles du sommeil, faiblesse musculaire, nervosité…).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le Quotidien du Médecin, 29 septembre 2009.