Thyroïde : et si j'avais un nodule ?
Sommaire

Les nodules de la thyroïde, c'est grave docteur ?

Les nodules de petite taille (inférieurs à 1 cm) et qui ne provoquent aucun symptôme ne sont pas traités. Une surveillance est mise en place car le risque est qu'ils soient cancéreux, mais cette éventualité est rare : environ 5% des nodules sont cancéreux.

Il existe par ailleurs des facteurs de gravité :

  • homme âgé de plus de 60 ans,
  • personne jeune de moins de 20 ans,
  • antécédent d'irradiation au niveau du cou pendant l'enfance,
  • antécédent familial de cancer de la thyroïde,
  • augmentation progressive de la taille du nodule,
  • nodule dur, irrégulier et fixe.

Par mesure de précaution, même face à de petits nodules sans gravité, on réalise généralement un dosage des hormones de la thyroïde et une échographie du cou. En cas d'anomalie, on fait une scintigraphie de la thyroïde, examen qui permet de distinguer les nodules chauds des nodules froids, seuls ces derniers étant susceptibles d'être cancéreux. Lorsque c'est le cas, la seule façon de savoir si le nodule froid est vraiment cancéreux, est de réaliser une biopsie.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le Quotidien du Médecin, 29 septembre 2009.