Tétanos : pourquoi il ne faut pas se méfier que de la rouille

Publié le 27 Juin 2018 par La Rédaction E-Santé
Le tétanos a des symptômes qui doivent alerter et justifient une consultation en urgence. Gare aux idées reçues sur le tétanos et la rouille. Le bacille responsable est partout !
PUB
© Adobe Stock

Cause du tétanos : la rouille n’est pas l’unique responsable

Le tétanos est une maladie infectieuse transmise par la bactérie Clostridium tetani ou bacille de Nicolaier. La rouille n’est pas le seul mode de transmission du tétanos. Tout objet quel qu’il soit, même non rouillé, peut transmettre le tétanos. Il suffit d'une boîte en plastique poussiéreuse en contact avec une plaie. La bactérie responsable du tétanos est partout et les spores qu’elle produit subsistent pendant plusieurs années.

Le tétanos : autres causes

Le bacille de Nicolaier produit une toxine nerveuse qui tue dans le monde plus de 500 000 personnes par an. Dans la majeure partie des cas, absence de vaccination et négligence des rappels sont en cause. Pour se protéger contre le tétanos, il faut respecter le calendrier de vaccination obligatoire. Le vaccin antitétanique, apparu dans les années 50, a permis d’éradiquer presque totalement cette maladie infectieuse dans les pays industrialisés. Quant au tétanos néonatal, il est favorisé par des conditions insalubres lors de l’accouchement ou par une contamination intra-utérine via le cordon ombilical.

PUB
PUB

Tétanos : symptômes

La période d’incubation dure entre 5 et 10 jours, puis les symptômes se déclarent entre 2 et 45 jours. Le patient est irrité ou agité et se plaint de :

Maux de gorge rendant la déglutition difficile,

Fièvre modérée et frissons,

PUB

Raideur (mâchoire, membres, nuque).

Par la suite, il ressent des spasmes musculaires et peine à desserrer les mâchoires. Il transpire abondamment, n’urine plus, souffre de constipation, et présente des signes de dépression respiratoire comme les lèvres bleues. La pneumonie est parmi les complications du tétanos.