Testez vos connaissances sur la migraine

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 22 Décembre 2004 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 07 Novembre 2013 : 12h36
PUB

En l'absence de traitement, une crise de migraine dure de 4 à 72 heures.

Cette durée de 4 à 72 heures sans traitement fait partie des critères de diagnostic de la migraine. On reconnaît également une migraine à des douleurs pulsatiles, unilatérales, modérées ou sévères. Les céphalées s’aggravent aussi typiquement lors des activités physiques de routine.

La migraine peut provoquer des troubles digestifs (nausées, vomissements).

Très souvent, la migraine s’accompagne de nausées et/ou de vomissements. Durant les crises, les patients souffrent aussi fréquemment de photophobie ou phonophobie, c’est-à-dire d’une intolérance à la lumière ou au bruit.

Au moment des règles, combien de femmes souffrent de migraine ?

Entre 5 et 25 % des femmes souffrent de migraine au moment de leurs règles. En effet, les menstruations constituent un facteur déclenchant de la migraine. On parle de migraine menstruelle ou cataméniale.

Il existe un risque d'accoutumance si l'on prend plus de deux fois par semaine un traitement de la crise (antalgiques, anti-inflammatoires, dérivés de l'ergot de seigle, triptans).

C’est pourquoi il est vivement recommandé aux migraineux de suivre un traitement de fond pour prévenir les crises et limiter le recours aux médicaments de crise.

La migraine dite " cataméniale " est liée au cycle hormonal féminin.

Les migraines liées au cycle menstruel sont également dites cataméniales. Les douleurs surviennent typiquement au moment des règles, voire quelques jours avant le début du saignement.

Combien de migraineux consultent pour bénéficier des médicaments spécifiques contre la migraine?

De nombreux migraineux ne se soignent pas ou mal. On estime qu’à peine plus de la moitié consultent et bénéficient de traitements spécifiques.

Avec l'âge, la fréquence des migraines diminue.

C’est vrai. On sait par ailleurs que les femmes sont trois fois plus touchées que les hommes et que les enfants ne sont pas épargnés (5% d’enfants migraineux).

La contraception orale accroît la prédisposition aux migraines.

Chez certaines femmes, la fin d’une plaquette de pilule augmente le risque de migraine. La ou les crises surviennent alors pendant les 7 jours d’arrêt de la pilule et sont donc liées à la chute des estrogènes. Il existe des solutions, il faut en parler à son médecin ou à son gynécologue (changement de pilule, pilule sans interruption, autre méthode contraceptive…).

Il est conseillé aux migraineuses d'utiliser des pilules mini dosées.

On recommande aux femmes souffrant de migraines cataméniales d’utiliser un moyen contraceptif sans estrogène ou faiblement dosé comme les mini-pilules, ou encore de recourir à une méthode contraceptive non hormonale.

Un traitement de fond est habituellement proposé dès trois crises par mois.

Le traitement de fond est préventif, il diminue la fréquence des crises et réduit leur intensité. Il est habituellement proposé dès trois crises par mois.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 22 Décembre 2004 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 07 Novembre 2013 : 12h36
PUB
PUB
A lire aussi
Migraine et hormones : une liaison intimePublié le 03/12/2007 - 00h00

Il existe une liaison intime entre les hormones sexuelles et la migraine. Ainsi, certaines périodes de la vie d'une femme influent favorablement ou défavorablement sur le déclenchement des crises de migraine, voire sur leur intensité.

Migraines cataméniales, comment en venir à bout ?Publié le 13/04/2015 - 07h00

Chaque mois à l’approche des règles, certaines femmes souffrent de migraines plus ou moins intenses, appelées, migraines cataméniales. Trop souvent négligées, ces douleurs peuvent pourtant être atténuées voire même évitées. Sur les deux millions de femmes qui souffrent de migraines à...

Les hormones responsables de la migrainePublié le 26/05/2008 - 00h00

Le lien entre migraine et cycle menstruel a depuis longtemps été observé chez les femmes. En cause ? Les oestrogènes, qui jouent un rôle direct dans le fonctionnement cérébral et peuvent donc, lorsque leur taux chute, favoriser le déclenchement d'une crise de migraine.

J’ai une crise migraineuse chaque mois Publié le 02/12/2011 - 09h03

L’un des principaux facteurs déclenchants de migraine est la variation des hormones féminines, à toutes les étapes de la vie génitale, puberté, contraception hormonale, grossesse, etc.

Plus d'articles