Tampons : peut-on les porter après l'accouchement ?

© Istock
L’accouchement est très éprouvant pour le corps. Aussi y a-t-il quelques précautions à prendre après un accouchement, notamment en matière de protection périodique : peut-on immédiatement porter des tampons ou y a-t-il un risque d’infection ou de choc toxique ?
Publicité

Pertes vaginales et retour de couches : quelle hygiène intime ?

Les quinze jours suivant la naissance, voire davantage, la femme va avoir des pertes de sang appelées lochies. Ces pertes vaginales ne sont pas des règles. Pendant cette suite de couches, le corps va peu à peu se réaccoutumer. La production hormonale va se réactiver. Les cycles et les menstruations vont revenir. Lorsque les règles reviennent après l’accouchement, on parle de retour de couches. La date de leur réapparition est variable : en moyenne 6 à 8 semaines après l’accouchement si la maman n’allaite pas ; à la fin de l’allaitement le cas échéant. La maman pourra alors faire des bains de siège. Il lui est recommandé de ne pas utiliser de tampon avant le retour de couches, uniquement des serviettes hygiéniques.

Publicité
Publicité

Tampon hygiénique après accouchement

Dans la période située entre l’accouchement et le retour de couches, il est recommandé aux jeunes mamans de ne pas utiliser de tampons mais des serviettes hygiéniques. Pourquoi ? D’une part, parce que les tampons hygiéniques peuvent être douloureux à porter les jours qui suivent l'accouchement, le corps étant encore traumatisé. D’autre part, les tampons peuvent être toxiques : ils augmentent le risque d’infection, particulièrement pour les femmes ayant subi une épisiotomie. Lors du retour de couches, la maman pourra par contre réutiliser des tampons, en veillant à en changer toutes les 4 heures.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Samedi 14 Avril 2018 : 18h01