Tampon hygiénique coincé : les risques pour la santé

Publié par La Rédaction E-Santé le Lundi 16 Juillet 2018 : 18h00
Les tampons hygiéniques sont utilisés par certaines femmes pendant la période des règles. Dans de rares cas, un tampon peut rester coincé, notamment si le tampon a été oublié. L'oubli de retirer un tampon peut avoir des conséquences sur la santé et sur l'hygiène intime. Découvrez les risques pour la santé liés à un tampon hygiénique coincé.
© Istock
PUB

Savoir si un tampon est resté coincé

Certaines femmes oublient parfois de retirer leur tampon, et elles se demandent alors si celui-ci peut rester coincé au niveau de l'utérus. En réalité, cela ne peut pas arriver, car le col de l'utérus établit une fermeture entre le vagin et l'utérus. Ainsi, lorsqu'un tampon reste coincé, il peut être situé dans la paroi postérieure du vagin. Si le tampon a été oublié seulement depuis quelques heures, aucun symptôme ne devrait se manifester. En revanche, au bout d'une semaine, un tampon resté coincé peut provoquer des odeurs désagréables, des douleurs dans le bas du ventre, des pertes vaginales, mais également de la fièvre.

PUB
PUB

Risques d'un tampon resté coincé

Si vous n'arrivez pas à retirer un tampon, il est tout d'abord conseillé de vous détendre, car les parois du vagin pourront ainsi se relâcher. La respiration profonde peut alors vous aider à desserrer les parois vaginales. De plus, il est conseillé de se mettre en position accroupie afin de faciliter le passage du tampon coincé. Si malgré cela vous n'y parvenez pas, vous pouvez consulter un gynécologue, qui vous aidera à retirer le tampon. Un tampon coincé peut provoquer des infections vaginales, des irritations, des douleurs, et dans des cas plus graves, le syndrome du choc toxique.

Publié par La Rédaction E-Santé le Lundi 16 Juillet 2018 : 18h00
PUB
PUB
A lire aussi
Pertes vaginales : comment en avoir moins ?Publié le 02/03/2018 - 17h00

Les pertes vaginales sont un mécanisme très important pour garder le vagin en bonne santé. Mais certaines pathologies ou habitudes peuvent conduire à ce que votre corps en sécrète plus. Comment faire pour les réduire ? ...

Ces pertes vaginales qui ne sont pas normalesPublié le 09/11/2017 - 10h21

Couleur, odeur... Si la quantité des secrétions vaginales diffère selon les femmes, leur aspect reste identique. Sauf en cas d'infections, bénignes ou plus graves. Voici les signes qui doivent vous pousser à consulter un médecin.

Plus d'articles