Le tabac et dépression sont associés chez les ados

Selon une étude récente il existerait chez les adolescents une très forte association entre le tabagisme et la dépression. Les dépressifs sont plus fréquents chez les fumeurs.
Publicité

Les adolescents qui fument ont quatre fois plus de risque de développer une dépression comparés à ceux qui ne fument pas. Chez l'adulte fumeur, ce facteur dépressif avait déjà été détecté. C'est ainsi qu'un traitement antidépresseur associé au sevrage tabagique est envisagé pour certaines personnes. En revanche, cette étude sur les jeunes, montre clairement que le tabac peut conduire à une dépression alors que l'inverse est beaucoup moins évident. Le mécanisme pourrait être attribué aux effets de la nicotine ou à d'autres produits dérivés du tabac.Rappelons que les facteurs susceptibles de favoriser le tabagisme des adolescents sont multiples: des difficultés scolaires, des camarades fumeurs, la consommation de café, d'alcool, l'environnement familial, etc.

Publicité
Publicité

A l'école, 20% des enfants fument

Selon l'OMS, dans les pays occidentaux, 20% des enfants scolarisés fument de façon régulière et ils débutent en moyenne à l'âge de 13 ans et demi. Les effets nocifs du tabac sont considérables et se répercutent sur tous les organes du corps : le coeur et les vaisseaux, les poumons, les voies respiratoires et digestives, etc. et l'espérance de vie en est considérablement diminuée.L'adolescence est une période charnière. Lors de leur entrée dans le monde des adultes, les jeunes sont fragiles et remplis des incertitudes de leur vie future. D'ailleurs, le risque de suicide est fréquent à cet âge. Pendant cette période délicate de la vie, la mise en place d'un dépistage de la dépression ne serait que bénéfique. Rappelons également que le tabac est responsable des actions de santé publique les plus rentables en terme de survie.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 10 Octobre 2000 : 02h00
Source : Le Quotidien du Médecin, jeudi 15 octobre 2000.