Le tabac : c'est décidé, j'arrête !
Sommaire

Les moyens à votre disposition

Sachez que vous ressentirez rapidement les bénéfices de l'arrêt du tabac, quel que soit le moment où vous arrêtez, la durée et le nombre de cigarettes que vous avez fumé auparavant. A partir du moment où votre décision est prise, il est impératif d'arrêter totalement et immédiatement de fumer. La méthode qui consiste à diminuer progressivement le nombre de cigarettes fumées ne marche pas et elle expose à de nombreux dérapages.L'arrêt total est possible grâce au patch ou timbre imprégné de nicotine dont le but est de supprimer ou d'atténuer le plus possible la sensation de manque de nicotine.Le « traitement » par patch se déroule en 3 périodes d'environ 3 à 4 semaines chacune: la période initiale va vous permettre de vous arrêter totalement de fumer; la deuxième période est celle de la consolidation; la dernière est celle du sevrage progressif en nicotine. Vous devez garder le timbre 24h/24 et le changer tous les matins, en modifiant l'endroit d'application (bras, épaules, dos...).Les patchs existent sous trois dosages: 21, 14 et 7 mg de nicotine. Dans tous les cas, c'est votre médecin ou votre pharmacien qui vous recommanderont le dosage adapté à l'importance de votre dépendance. Il est important d'utiliser le bon dosage, car sinon vous risquez de voir apparaître des signes plus ou moins désagréables de surdosage (bouche pâteuse, nausées, diarrhée, maux de tête, vertiges) ou de sous-dosage (besoin impérieux de fumer, irritabilité, sommeil perturbé, difficulté de concentration), qui risquent de perturber le bon déroulement du sevrage.

Il existe aussi des gommes à mâcher, dosées à 2 ou 4 mg de nicotine, qui sont également conseillées pour les périodes de transition de doses, pour aider à passer un moment délicat, ou à la fin du traitement par patch si vous en ressentez alors le besoin. Pour les fumeurs peu dépendants, elles peuvent être proposées seules.Sachez qu'il existe également d'autres méthodes comme l'acupuncture, l'homéopathie ou même l'hypnose qui donnent parfois de bons résultats, éventuellement associées aux substituts nicotiniques.Quelle que soit la méthode choisie, un suivi régulier, pendant 6 mois à 1 an, est nécessaire pour augmenter vos chances de succès. De façon générale, confiez-vous à votre médecin traitant ou à votre pharmacien afin de bénéficier d'une aide personnalisée. Sachez qu'il existe également des structures spécialisées, qu'on appelle consultations d'aide au sevrage tabagique. Il en existe aujourd'hui plus de 300, réparties sur toute la France. Si vous souhaitez connaître l'adresse de la consultation la plus proche de chez vous, appelez Tabac Info Service au 0825 309 310 (0,99 F/min).

Changez vos habitudes

Afin de ne pas être tenté, essayez d'éviter, du moins au début, les situations qui risquent de faire resurgir l'envie de fumer (apéritifs, cafés, repas prolongés). Le but est de vous débarrasser de vos réflexes conditionnés et d'apprendre à vivre sans tabac dans toutes les situations où vous fumiez.Vous constaterez très rapidement que vous allez retrouver le goût et l'odorat, et le plaisir de manger. Si vous redoutez de prendre un peu de poids, il faut suivre quelques règles diététiques simples qui consistent à équilibrer votre alimentation et à la fractionner. Privilégiez la vitamine C et évitez les sucreries. Buvez également beaucoup d'eau. Et n'oubliez pas que l'exercice physique brûle des calories et limite donc la prise de poids.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : - Le sevrage tabagique. F. Ruff et C. Brahmi. FMC du Quotidien du Médecin. 20-01-97 - Arrêter de fumer ? Gilbert Lagrue. Odile Jacob - Vaincre le tabac : Guide de sevrage tabagique. N. Gaudefroy, J. Brugere, M. Larivière. Frison roche