Le surpoids protège de la maladie d’Alzheimer

Le poids influencerait le risque de développer la maladie d’Alzheimer. Selon une étude britannique, ce risque est augmenté chez les plus maigres, alors qu’il diminue chez les personnes en surpoids.

Publicité

Le poids influence le risque de la maladie d’Alzheimer

Pour en arriver à cette conclusion, plus de 2 millions de personnes alors âgées en moyenne de 55 ans ont été suivies durant une vingtaine d’années. Au total, 45.507 cas de maladie d’Alzheimer ont été répertoriés. Les chercheurs ont établi une relation avec l’IMC (indice de masse corporelle). Plus précisément, l’IMC entre 40 et 55 ans semble conditionner le risque ultérieur de maladie d’Alzheimer. Ainsi, avoir un IMC inférieur à la normale vers la cinquantaine augmente le risque de démence de 34%. À l’opposé, les sujets en surpoids important (IMC supérieur à 40) voient ce risque diminuer de 29%.

Publicité
Publicité

Poids et troubles cognitifs : que retenir en pratique ?

Pas question de conseiller aux maigres de prendre du poids. En effet, de nombreux facteurs peuvent aussi intervenir (alimentation, activité physique, génétique…). On peut cependant les sensibiliser afin qu’ils soient plus attentifs aux premiers symptômes et surtout qu’ils mettent en pratique les règles de prévention : développer les activités intellectuelles, sociales, culturelles, pratiquer régulièrement une activité physique, adopter un régime alimentaire sain et équilibré.

Pour en savoir plus sur e-sante :

Alzheimer : les signes annonciateurs

Comment se protéger de la maladie d’Alzheimer ?

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 10 Avril 2015 : 16h55
Mis à jour le Lundi 13 Avril 2015 : 11h22
Source : Qizilbash N. et coll., The Lancet Diabetes & Endocrinology,09 April 2015, DOI: http://dx.doi.org/10.1016/S2213-8587(15)00033-9, http://www.thelancet.com/journals/landia/article/PIIS2213-8587%2815%2900033-9/abstract.
PUB
PUB