Sueurs nocturnes (et sueurs froides)

La sudation excessive, qu'il s'agisse de sueurs nocturnes ou de sueurs froides, peut être la manifestation d'une maladie sous-jacente (elle indique que l'organisme ne va pas bien), comme elle peut être la conséquence d'un état émotionnel ou de certaines habitudes de vie.

Publicité

Sueurs nocturnes (et sueurs froides) : Comprendre

On parle de sueurs nocturnes lorsque la sudation se produit la nuit et que la personne se réveille ruisselante de sueurs de la tête aux pieds. Les vêtements, les draps et même les couvertures peuvent être trempés.

On parle de sueurs froides lorsque la sudation s'accompagne de grelottements et que la peau est moite, tout en étant froide. La sueur froide peut aussi se produire la nuit.

Sueurs nocturnes (et sueurs froides) : Causes

Sueurs nocturnes

  • Température trop élevée de la chambre à coucher, cauchemars, somnambulisme ou apnée du sommeil.
  • Rhume ou grippe. Des sueurs nocturnes récidivantes peuvent être le signe que le corps combat une infection virale, accompagnée ou non de fièvre, telle que rhume, grippe ou mononucléose.

Sueurs froides

  • Déficience en oestrogènes. Elle peut s'accompagner, à la ménopause, non seulement de bouffées de chaleur, mais également de sueurs froides, surtout la nuit.
  • Peur, anxiété ou stress. La décharge d'adrénaline causée par une vive émotion ou par la douleur peut ouvrir les glandes sudoripares et entraîner la contraction des vaisseaux sanguins, provoquant à la fois des sueurs et une sensation de froid.
  • Hypoglycémie. La diminution du taux de sucre dans le sang peut s'accompagner de sueurs froides. Cela peut se rencontrer chez le diabétique, chez le sujet ayant subi une gastrectomie ou chez la personne ayant tendance à faire de l'hypoglycémie.
  • Migraine. Les sueurs froides s'ajoutent parfois à la douleur et aux autres symptômes de la migraine.
  • Certaines maladies graves. La tuberculose, le sida, l'hépatite, la malaria, l'hyperthyroïdie, la leucémie, les lymphomes (p. ex. maladie de Hodgkin) s'accompagnent souvent d'une sudation importante et récidivante.
  • Infarctus du myocarde. Les sueurs froides peuvent être le premier signe d'une crise cardiaque, bien que la douleur thoracique les précède généralement.
  • Hémorragie interne. Elle entraîne une baisse de la tension artérielle, ce qui cause, entre autres symptômes, des sueurs froides.
  • Epuisement par la chaleur. Il provoque des sueurs froides et peut entraîner une élévation de la température du corps (hyperthermie).

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Mardi 19 Avril 2011 : 16h49
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
PUB
PUB